Bac 2020 dans l'académie d'Aix-Marseille : des taux de réussite en nette hausse sur fond de Covid 19

Dans l’académie d'Aix-Marseille, 30.971 candidats devaient passer leur baccalauréat en juin. Les épreuves finales ont toutes été passées en contrôle continu en raison de la crise sanitaire.Le taux de réussite au bac général est de 96,3 %, en hausse de 17,5 points par rapport à  2019.

C'est l'un des effets de la pandémie, pas d'attroupement devant les lycées, les résultats du bac sont consultables en ligne cette année
C'est l'un des effets de la pandémie, pas d'attroupement devant les lycées, les résultats du bac sont consultables en ligne cette année © Sabrina Soualmia/FTV
Pas de liesse, d'attroupement, de cri de joie ni de pleurs cette année 2020 devant les panneaux d'affichage dans les lycées. Pourtant les résultats provisoires sont exceptionnellement bons. 

Le rectorat de l'académie d’Aix-Marseille a annoncé ce mardi soir les résultats provisoires avant rattrappage. Le taux de réussite au baccalauréat général (16 879 candidats) est de 96,3 %, en hausse de 17,5 points par rapport à 2019.

Les résultats des séries ES, L et S augmentent respectivement de 16,7 points, 14,9 points et 18,7 points par rapport à 2019.

En techno, 92,7 % des 6 516 candidats ont décroché leur bac, soit une hausse de 16,7 points par rapport à 2019.

En filière professionnelle, le taux de réussite est un peu inférieur, 87,8 %, mais en hausse cependant de 14,3 points par rapport à 2019.

"On n'a pas stressé comme avec un vrai bac"

Les résultats sont consultables en ligne uniquement, la plupart des établissements font l'impasse sur la tradition, synonyme d'attroupement. Jusqu'au bout, cette année scolaire est marquée par les bouleversements liés à l'épidémie.

Autre signe, et non des moindres, que le virus a marqué l'examen : les élèves sont évalués à partir des notes obtenues avant le 16 mars, c'est à dire sur le premier et le deuxième trimestre.

Avant le jour-J, ils connaissaient déjà pour la plupart la réponse à la question "Est-ce-que j'ai eu mon bac ?". 

"On n'a pas stressé comme les autres années car il n'y avait pas le suspens de l'examen final" explique Islah Hamani, qui vient d'obtenir son bac STMG en gestion finance au lycée Paul Cézanne à Aix-en-Provence.

"J'ai toujours été sérieuse, je pensais l'avoir. Il n'y pas eu d'excitation, de pleurs liés aux résultats. Juste du soulagement et de la joie."   Quelques regrets cependant, liés à l'absence d'examen : "Ca va un peu nous mettre en difficulté pour les années à venir : nous n'avons pas eu l'expérience de l'examen, il faudra s'adapter directement quand il faudra en passer d'autres, et il y aura plus de stress à ce moment-là", anticipe Islah.

Regrets aussi pour Zoé Louis, qui vient d'obtenir son bac L option théâtre, elle aussi au lycée Cézanne.
"J'ai travaillé toute l'année, mais j'aurais donné un coup d'accélérateur avant l'examen pour décrocher une mention, estime-t-elle, tout en avouant : "On n'a eu à fournir aucun effort, c'est cadeau". 

Enfin, pas pour tout le monde non plus : "Une copine du lycée avait séché tous ses courts d'allemand depuis le début de l'année, pas de note, elle a raté son bac", explique la jeune bachelière.
Ceux dont les résultats frôlaient la moyenne peuvent espérer passer entre les mailles du filet, grâce aux consignes d'harmonisation. 

Des commissions ont eu accès aux notes des élèves, à leurs appréciations et aux éléments statistiques des lycées sur les trois dernières années, comme les résultats au bac ou le taux de mentions.
Forts de ces données, ils pouvaient décider de "revaloriser la moyenne annuelle" d'un candidat.

"Un bac Covid 19"

Un bac en contrôle continu, sans épreuve finale, "c'était la moins pire des décisions compte tenu du contexte", d'après Laurent Tramoni, secrétaire académique SNES-FSU.
La difficulté principale étant de passer d'une évaluation formative à une évaluation certifiante.

"Il a fallu transposer une série de notes délivrées par chaque établissement, selon des politiques pédagogiques souvent différentes, et les harmoniser dans des commissions montées en urgence, sans préparation, outil, ni consigne précise du ministère", estime le représentant syndical. 

Laurent Tramoni conclut : "C'est un bac Covid 19, un bac exceptionnel. Il faudra maintenir l'épreuve de l'examen : on voit bien que c'est une question d'équité". 

Banc d'essai pour le bac sans épreuve finale ?

Garantir l'équité tout en maintenant la valeur du diplôme, c'est tout l'enjeu de cette année particulière. Certains y voient une répétition des réformes voulues par le ministre Jean-Michel Blanquer, prévoyant de donner plus de place au contrôle continu. 

"Je suis à 100% pour cette réforme", annonce Jean-Pierre Messemanne."En cas d'échec sur une épreuve, un élève peut se rattraper au contrôle suivant", explique ce professeur d'histoire et géographie au lycée Lumière à La Ciotat. 

Le baccalauréat 2020 aura précipité l'expérimentation. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bac éducation société paca coronavirus
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter