"C'est la lâcheté dans toute son horreur", il bat à mort la petite chienne de sa compagne et écope de deux ans de prison

Un Marseillais a tué le chien de sa compagne fin avril parce qu'elle menaçait de le quitter. Le procès s'est déroulé ce 6 juin 2024, il écope de deux ans de prison ferme : une peine importante pour des faits de maltraitance animale.

La chienne s'appelait Princesse, elle était vieille et toute petite, 4 kilos. L'homme qui a tué cette femelle pinscher âgée de 14 ans s'est filmé pendant ses actes pour envoyer la vidéo à sa compagne. Ces faits se sont déroulés à Marseille le 25 avril. Ce jeudi matin au tribunal correctionnel de Marseille, le parquet a plaidé trois ans de prison ferme, la peine s'élève à deux ans de prison avec maintien en détention, alourdie de l'interdiction définitive d'avoir des animaux.

Le condamné, Majid Zairi, a justifié ses actes en disant que la chienne l'avait attaqué "Je lui mettais des coups pour qu'elle se calme, elle faisait ses besoins devant moi pour me montrer qu'elle n'était pas chez elle".

Dans ce dossier, on est allés aux confins de l'horreur

Il n'en faut pas plus à Maître Isabelle Terrin pour être horrifiée,"l'autopsie décrit des côtes et des mandibules fracturées, finalement, c'est le cerveau qui a été touché", décrit cette avocate spécialisée dans la défense des animaux, "le prévenu était lâche jusqu'au trognon, il a dit que le chien était agressif, qu'il avait du mal à le gérer."

"C'est la lâcheté dans toute son horreur, dans ce dossier, on est allés aux confins de l'horreur", ajoute l'avocate.

Ton chien est mort et si tu ne rentres pas je te tue.

Majid Zairi

La violence sur un animal n'est pas toujours lourdement sanctionnée par les tribunaux. Pourtant, elle donne souvent un précieux indice sur celui qui la commet. Lorsqu'on est capable de crever l'œil d'un chat, on peut également frapper un enfant ou une femme. Il n'existe qu'une violence.

Maître Isabelle Terrin exprime un souhait dans ces affaires de défense des animaux "Tu touches à un animal, tu vas en prison."

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité