Circulation perturbée pour les TGV entre Paris et le Sud-Est : un possible "acte de malveillance" pour la SNCF

La circulation des TGV reliant Paris au Sud-Est de la France a été perturbée cet après-midi par des envahissements de voies et une importante panne de signalisation peut-être causée par "un acte de malveillance".

Des retards et de la patience... L'axe Sud-Est a été affecté toute la journée mardi 28 mars par "un envahissement de voies prolongé" lié aux manifestations contre la réforme des retraites gare de Lyon à Paris, un autre gare Saint-Charles à Marseille et "une panne de signalisation en Seine-et-Marne", a détaillé un porte-parole de SNCF Réseau. "Une enquête est ouverte sur les causes de cet incident, qui pourrait être lié à un acte de malveillance", a-t-il ajouté.

Dans un TGV emprunté par un journaliste de l'Agence France Presse, un contrôleur a parlé de "sabotage". Mais il est encore impossible de déterminer avec certitude les causes de l'incident, qui oblige les TGV à utiliser la ligne classique - et non la ligne à grande vitesse - entre Paris et Saint-Florentin (Yonne).

Des câbles avaient été incendiés en janvier dans un poste d'aiguillage en Seine-et-Marne, paralysant l'ensemble du trafic de la gare de l'Est à Paris.

La circulation devrait revenir à la normale mercredi 29 mars, selon SNCF Réseau. Une partie des TGV seront cependant supprimés à cause de la grève des cheminots contre la réforme des retraites, a précisé SNCF Voyageurs.

(avec AFP)