Covid : le variant indien (Delta) sous surveillance en Paca, l'une des trois régions les plus touchées

Publié le
Écrit par Grégoire Bézie .

La pandémie de Covid-19, dont le variant Delta très contagieux circule en France, reste sous haute surveillance. Dans son dernier bulletin épidémiologique du 24 juin, Santé Publique France pointe une "augmentation importante" du variant indien notamment en Paca.

Pas de catastrophisme, non plus. Le taux d’incidence et le nombre de déclarations de nouvelles hospitalisations et d’admissions en services de soins critiques restent en forte diminution, indique Santé Publique France.

L'Agence nationale de santé publique observe toutefois "une augmentation importante de la détection du variant Delta parmi les cas diagnostiqués mais avec une forte hétérogénéité départementale".

Alors que le variant Alpha (anglais) est toujours majoritaire en métropole et en diminution, le variant Delta (indien) a ainsi fortement augmenté. Il est passé en quinze jours de 0,8% à 7% entre le 25 mai et le 8 juin.

"Les trois régions ayant le nombre de cas de variant Delta confirmés le plus élevé étaient la Nouvelle-Aquitaine (n=85), l’Île-de-France (n=52) et la Provence-Alpes-Côte d’Azur (n=51)," indique Santé Publique France.

Au niveau départemental, les Landes concentre la proportion du variant Delta la plus forte. En Paca, il a été aussi décelé dans une moindre mesure dans les Alpes-Maritimes. Ce sont les Bouches-du-Rhône qui rassemblent la majorité des 51 cas, selon une cartographie, recoupant le nombre de prélèvements positifs entre le 13 avril et le 22 juin.

Le variant Delta a été détecté pour la première fois en Inde à la fin de l’année 2020. Il est devenu le variant prédominant au Royaume-Uni, où il a été introduit en avril 2021.

"La diffusion du variant Delta reste néanmoins hétérogène sur l’ensemble du territoire français et ce variant reste, à ce jour, minoritaire par rapport au variant Alpha", se veut toutefois rassurant Santé Publique France.

Bruno Coignard, directeur des maladies infectieuses à Santé publique France a annoncé vendredi que les enquêtes flash, qui consistent à séquencer l'ensemble des tests positifs d'un jour donné, seraient "dorénavant hebdomadaires", tous les mardis.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité