Démantèlement d'un réseau, exploitant bateaux et restaurants de façon illégale à Marseille, quai de la Lave (16e)

L'enquête a duré trois mois et a permis l'arrestation ce mercredi de huit personnes et la saisie de deux bateaux, de 9.000€ et près de 20Kg de résine de cannabis. Situé quai de la Lave dans le 16ème arrondissement de Marseille, ce lieu proposait la location de bateaux et de jet-ski. 

L'un des deux bateaux saisis lors des perquisitions quai de la Lave dans le 16ème arrondissement de Marseille.
L'un des deux bateaux saisis lors des perquisitions quai de la Lave dans le 16ème arrondissement de Marseille. © Parquet de Marseille
Ce mercredi, huit personnes, six hommes et deux femmes ont été interpellés par les enquêteurs de la Brigade de Sécurité Urbaine Nord et du Groupement d'Intervention Régional des Bouches du Rhône.

Il sont poursuivis pour "des faits de travail dissimulé commis en bande organisée dans le cadre d’activités de locations de bateaux et d’exploitations de commerces situés au niveau de la mise à l’eau du quai de la lave dans le 16e arrondissement de Marseille", indique la procureure de la République Dominique Laurens.
L'enquête qui a duré près de trois mois a permis la saisie de "deux bateaux, 9.000€ en liquide et près de 20Kg de résine de cannabis", détaille le parquet de Marseille.
 
Les investigations ont permis de situer la base de ce réseau dans un local associatif situé dans l’enceinte même du port autonome de Marseille.

Un réseau bien organisé

 Au plus fort de la période estivale, le réseau exploitait, sans autorisation, plus d’une dizaine de bateaux en location ainsi qu’un restaurant et un rooftoop lesquels avaient été construits illégalement sur le site.
Par ailleurs, les skippeurs avaient pris pour habitude de naviguer illégalement dans le Parc national des Calanques.
 
L’ensemble de ces activités générait plusieurs dizaines de milliers d’euros de bénéfices non déclarés et ce en violation des règles de droit du travail, de l’urbanisme, de la sécurité et de la navigation.
Deux bateaux ont été saisis, 9 000 euros en liquide et près de 20Kg de résine de cannabis.
Deux bateaux ont été saisis, 9 000 euros en liquide et près de 20Kg de résine de cannabis. © Parquet de Marseille

"Les enquêteurs ont pu constater qu’un complice travaillant pour les autorités portuaires avait alerté les suspects de l’enquête en cours", précise la Procureure de la République.

Ce vendredi, six des huit personnes ont été déférées au parquet de Marseille à l’issue de leur garde à vue, et placées sous contrôle judiciaire.
 
Le grand port autonome de Marseille a déposé plainte pour l’occupation illégale de son site.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter