Des policiers de Marseille et de Nice font tomber un trafic international de drogue

Vingt-deux personnes ont été interpellées en France, aux Pays-Bas et en Espagne au terme d'une opération d'envergure qui a permis la saisie de 2,5 millions d'euros et de 50 kg de cocaïne.

Un gros coup. Et d'importants moyens pour le réaliser. Une opération judiciaire menée à l’initiative des autorités françaises, plus précisément de la JIRS de Marseille (juridiction interrégionale spécialisée, NDLR), a conduit à l’interpellation de 22 personnes en France, aux Pays-Bas et en Espagne. Quelque trois cents membres des forces de l’ordre de ces trois pays ont été déployés à travers l’Europe pour cette opération, dont 70 policiers français.

Huit personnes ont été déférées vendredi 31 mars devant le magistrat instructeur de la JIRS de Marseille aux fins de mise en examen. Plusieurs mandats d’arrêt européens ont été émis à l’encontre des personnes mises en cause en Espagne et aux Pays-Bas.

"Ces interpellations font suite à l’exploitation d’échanges sur deux systèmes de communications cryptées, Encrochat et Sky ECC, démontrant non seulement l’existence d’un important trafic de stupéfiant et d’importations, mais également d’un réseau de blanchiment, à travers plusieurs pays d’Europe, notamment entre la France, les Pays-Bas et l’Espagne", détaille le parquet de Marseille dans un communiqué.

Un méthode de surveillance développée à Nice

"Les opérations de surveillance et les techniques spéciales d’enquête, développées par la police judiciaire de Nice depuis 2020, ont mis en lumière l’utilisation de véhicules avec des caches aménagées afin de faciliter la commission des infractions", poursuit Dominique Laurens, procureure de la République de Marseille.

En France, les investigations ont révélé l’existence de réseaux de distribution des stupéfiants dans la région de Saint-Tropez et dans l’Est de la France.

Les perquisitions réalisées ont notamment permis la découverte de plus de deux millions d’euros en numéraire, de dizaines de kilogrammes de cocaïne et d’armes à feu.

Lors des perquisitions, les enquêteurs sont tombés sur 2,5 millions d’euros en liquide, 50 kg de cocaïne, 1,5 kg d’héroïne, ainsi qu'une collection de vin estimée à un million d’euros, détaillent nos confrères de Nice-Matin.

Des véhicules et montres de luxes ont par ailleurs été saisis.

La coopération au niveau européen s’est opérée avec le concours d’Eurojust, qui a articulé l’entraide entre la France, les Pays-Bas et l’Espagne, ainsi qu’avec Allemagne, la Roumanie et Malte.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Provence-Alpes-Côte d'Azur
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité