REPLAY. La marseillaise à pétanque 2022 : Tierno, Quintais, Suchaud passent facilement face à la famille Gramondi 13 à 2

Publié le Mis à jour le
Écrit par Karim Attab

Peu de suspense dans ce dernier affrontement du 4e tour avec une victoire large de Marc Tierno, Philippe Quintais et Philippe, Suchaud qui s'imposent 13 à 2 face à la très sympathique et combative famille Gramondi.

Mène 7 : ça se termine, les favoris trop forts pour les Gramondi

Serge Gramondi fait plus que de la résistance. Celui qui a été demi-finaliste du championnat de France "doublettes" en 1993, frappe une boule très difficile "à la sautée". Le grand-père, Georges parvient à bien se placer et gagner le point. Mais le problème c'est que Philippe Quintais reste injouable. Un point encore une fois très proche du but, et les Gramondi ratent trois tirs successifs. Le messe est dite. Score final 13 à 2 pour l'équipe Tierno, Quintais et Suchaud qui ont atteint leur objectif. Ils se sont qualifié sans passer trop de temps sur le terrain. 

Mène 6 : Quintais et Suchaud c'est la très haut niveau

Ce sixième acte nous propose du très haut niveau des deux côtés. Serge Gramondi frappe une boule sur deux, le grand-père Georges s'applique à l'appoint mais Philippe Suchaud est impitoyable, il se reprend tranquillement pour écarter le danger adverse. Antoni Gramondi se rapproche du but et pose un problème à Philippe Quintais qui joue le bouchon en jouant fort, et il le prend ! Deux points de plus pour l'équipe Tierno qui monte à 12-2. 

Mène 5 : Quintais ne rate aucune boule

Une mène globalement à l'avantage de la triplette Tierno, jusqu'au moment où Philippe Suchaud rate ses deux tentatives au tir, ce qui assez inhabituel pour lui. Par contre Philippe Quintais lui, ne tremble pas et cadre par deux fois. Deux points de plus pour l'équipe Tierno qui se rapproche de la fin. 10 à 2. 

Mène 4 : l'équipe Gramondi n'est pas "Fanny"

Les Gramondi pères et fils sont mieux et ils posent quelques soucis aux deux "Phi-Phi" et à Marc Tierno. Serge Gramondi s'essaie au tir mais il n'est pas droit, et la boule pointée par Quintais ne bouge pas. Serge se rattrape à sa deuxième tentative, et écarte la boule adverse. Quinatis et Suchaud ne parviennent pas à "rentrer" et du coup cela va offrir la possibilité à Antoni Gramondi d'ajouter deux points. La famille Gramondi marque ses deux premiers points. Le score est de 8 à 2 pour Tierno.

Mène 3 : Les Gramondi rivalisent et haussent leur niveau

La troisième mène est plus équilibrée et ça fait bien plaisir de voir la famille Gramondi s'accrocher aux basques des champions que sont Quintais et Suchaud. Philippe Suchaud frappe parfairement par deux fois alors que Serge Gramondi parvient à gagner deux fois un point à quasiment neuf mètres. Philippe Quintais est intraitable, et tire sur tout ce qui bouge. Un point de plus pour les favoris qui mènent 8 à 0.

Mène 2 : Tierno, Quintais et Suchaud ne rigolent pas 

Malheureusement la marche parait bien haute pour la triplette familiale des Gramondi. Georges le grand-père pointeur, 87 ans, Serge, le père milieu de 60 ans et Antoni, le fils âgé de 35 ans. Pas le temps de s'adapter aux conditions particulières de ce Carré d'honneur France 3 pour cette équipe de Venelles. En face, Tierno, Quintais et Suchaud ne selmblent pas vouloir s'éterniser sur le terrain très exposé au soleil. Les favoris marquent 4 points supplémentaires. Le score est déjà de 7 à 0.

Mène 1 : un début en fanfare pour les favoris 

Une mène déjà à sens unique en faveur de la triplette Tierno. Quintais et Suchaud sont déjà chauds,  alors que le bouchon est déplacé à plus de 13m, ils parviennent à mettre un point chacun, pour mener d'entrée de jeu 3 à 0.

Lorsqu'on passe l'histoire de la pétanque en revue, on a obligatoirement entendu parler d'un des « ces monstres du sport boules ». Philippe Quintais, multiple champion du monde, d'Europe et de France, et Philippe Suchaud lui aussi multirécidiviste titré dans toutes les grosses compétitions de la pétanque sont une nouvelle fois associés au pointeur de La Ciotat Marc Tierno pour essayer de faire que l'an passé.

Quintais et Suchaud en grande forme après leur victoire lors de la 3e étape des Masters de pétanque où ils se sont défait de la fameuse triplette Rocher, Lacroix et Robineau.

Face à eux une équipe qui évolue en famille, les Gramondi avec le grand-père Georges, le fils Serge, et le petit-fils Anthony. Des joueurs de Venelles, peu habitués à disputer la Marseillaise et qui devront jouer sans pression pour tenter de durer dans cette partie, qui va se jouer sous une forte chaleur.