OM : séance de travail avec le nouvel entraîneur Jorge Sampaoli

Jorge Sampaoli a pris lundi ses fonctions à l'OM, au lendemain de la cuisante défaite subie contre les amateurs de Canet-en-Roussillon en Coupe de France (2-1). Le nouvel entraîneur marseillais tiendra sa première conférence de presse mardi à 15h.

09/03/2021. Le nouvel entraîneur de l'OM Jorge Sampaoli a pris lundi ses fonctions à l'OM.
09/03/2021. Le nouvel entraîneur de l'OM Jorge Sampaoli a pris lundi ses fonctions à l'OM. © Christophe SIMON / AFP

L'Olympique de Marseille s'est remis au travail sous les ordres de son nouvel entraîneur argentin Jorge Sampaoli, qui a dirigé mardi une séance d'entraînement en deux parties.

L'Argentin avait rencontré la veille les joueurs marseillais. Aucune précision sur la teneur de la "rencontre" entre le nouvel entraîneur et ses joueurs --discussions, décrassage, entraînement-- n'a été donnée par le club, qui doit affronter mercredi Rennes pour un match en retard de Ligue 1 au Vélodrome (19h).

La séance d'entraînement de mardi était divisée en deux parties, avec un premier groupe, dans lequel figuraient notamment Florian Thauvin, Leonardo Balerdi, Olivier Ntcham ou Pol Lirola. Dans le deuxième groupe, Dimitri Payet, Arek Milik, Alvaro Gonzalez ou Dario Benedetto.

Orchestré en espagnol par les adjoints de l'Argentin, le début de la séance a consisté en un exercice à trois de passes, que le staff a demandé "très appuyées", contrôles et déplacement.

Les consignes étaient traduites en français par Patricio D'Amico, l'ancien milieu de terrain argentin de Metz ou Châteauroux, et Pancho Abardonado, ancien défenseur de l'OM, qui s'occupait jusque-là des U17 du club provençal.

En retrait, bras croisés et bonnet sur la tête, Sampaoli est intervenu à quelques reprises, notamment pour corriger la posture des jeunes Luis Henrique et Bamba Dieng.

Le nouvel entraîneur de l'OM tiendra sa première conférence de presse, mardi 9 mars à 15h. L'occasion peut-être d'une petite phrase en français et surtout d'entendre l'Argentin sur son programme pour un groupe de phocéens en déshérence.

Après un mois de février plombé par une succession de crises (envahissement de la Commanderie, mise à pied d'André Villas-Boas, changement de président, visite express du propriétaire Frank McCourt), la première prise de contact entre les Marseillais et leur nouvel entraîneur survient dans un contexte encore assombri par la piteuse élimination subie dimanche en 16es de finale de Coupe de France face au Canet-en-Roussillon (National 2, quatrième division).

Resté à Marseille devant un écran de télévision, Jorge Sampaoli aura en tout cas dû mesurer la quantité de "travail" et d'"effort" nécessaires et les trésors de psychologie qu'il lui faudra déployer dès lundi pour remettre dans le sens de la marche cette équipe.

Ce nouvel échec embarrassant plombe encore davantage la saison de l'OM, déjà éliminé sans gloire dès la phase de poules de Ligue des champions cet automne, et qui n'a plus que la Ligue 1 (8e) pour espérer accrocher une place européenne au printemps.

En coulisses, les bouleversements se sont poursuivis au cours des derniers jours, avec la mise à pied de Thierry Aldebert, ancien responsable de la sécurité devenu chargé de l'exploitation du stade, révélée vendredi par L'Equipe, ou l'incertitude autour de l'avenir d'Hugues Ouvrard, "Head of Football" nommé par Jacques-Henri Eyraud et honni par les supporters.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om football sport ligue 1