Coupe de France : l'OM sombre encore, "on a fait de la merde et il faudra payer"

La gloire pour les amateurs de Canet-en-Roussillon, la honte pour l'OM: au cœur d'une saison de tous les désastres, Marseille est tombé plus bas encore avec une élimination piteuse (2-1) dimanche en 16e de finale de la Coupe de France face à une équipe de Nationale 2.

Coupe de France: l'OM sombre encore, éliminé par Canet-en-Roussilon.
Coupe de France: l'OM sombre encore, éliminé par Canet-en-Roussilon. © Frédéric SPEICH / MaxPPP

Les Marseillais avaient promis cette semaine que la Coupe était un objectif, qu'il fallait viser la finale, que l'occasion était belle contre une équipe de 4e division de retrouver de la "confiance collective et offensive", selon les mots de Nasser Larguet.

Mais il n'y a définitivement rien à sauver dans la terrible saison de l'OM et le bilan du coach intérimaire sera forcément revu à la baisse après cet échec embarassant, qui enlève aussi au club l'une de ses dernières chances de voir l'Europe la saison prochaine.

"C'est la honte, il n'y a pas de mot. On a fait de la merde et il faudra payer. Il n'y a rien qui allait", a reconnu après le match le milieu de terrain Boubacar Kamara, dégoûté. Et dans les commentaires, les journalistes sportifs ont aussi souligné la débâcle.

Pourtant, pour son dernier match avec l'équipe première, le directeur du centre de formation voulait sans doute éviter l'accident et, en dehors de Mandanda et Thauvin restés à Marseille, ce sont les titulaires olympiens qui se sont attaqués aux joueurs de N2.

Mais, tout au long du match, Canet a été la meilleure équipe, nettement. Les joueurs de Farid Fouzari, ancien coach-adjoint de Sedan, ont mis plus de rythme, plus d'audace et même plus de qualité technique que les Marseillais.

Quelque part à Marseille, devant une télévision, Jorge Sampaoli a dû alors mesurer la quantité de travail et les trésors de psychologie qu'il lui faudra déployer à partir de lundi pour remettre cette équipe dans le sens de la marche.

Au coup de sifflet final, sous une pluie battante, Canet a bruyamment fêté sa qualification pour les 8e de finale, sans geste barrières, mais avec une mascotte sortie d'on ne sait où et avec une joie immense et légitime.

L'OM de son côté passe dès lundi à l'heure argentine avec le premier entraînement de Sampaoli. Il n'y a plus grand-chose à sauver, juste du travail, énormément.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
om football sport coupe de france