REPLAY. La Marseillaise 2022, Vigo Dubois s'impose sans trembler contre Michel Hatchadourian (13-1) et file en demi-finale

Publié le Mis à jour le
Écrit par Karim Attab

Aucun problème dans le dernier quart de finale pour la triplette de Vigo Dubois qui s'impose en huit mènes contre Michel Hatchadourian 13 à 1. Une partie sans trop de suspense...

Mène 8 : une partie monstrueuse de l'équipe Dubois

Victoire expéditive de l'équipe de Vigo Dubois en huit mènes avec ses coéquipiers Tyson Molinas et Ligan Doerr. Une partie à sens unique, face à une triplette Hatchadourian qui n'a jamais réussi à jouer ses six boules sur une mène. Malgré les exploits au tir de "Maciste", la polyvalence de Mayron Baudino et les fulgurances d'Anthony Deslys. Quatre points pour Dubois et ses amis qui s'imposent sans trembler. Comme la triplette Courtois, il faudra compter sur cette triplette Dubois-Molinas-Doerr. 

Mène 7 : Ligan Doerr joue une partie fantastique 

L'équipe de Vigo Dubois est en place, la confiance est là,  l'avance au tableau d'affichage est confortable et surtout ils arrivent à jouer "ensemble". Ligan Doerr lui est complètement injouable il pointe à la perfection et son à près de dix mètres, sans pression offre un point important à son équipe. 9 à 1.

Mène 6 : premier point pour l'équipe Hatchadourian

Au terme d'une mène qui a tourné vers la fin avec un joli point de Mayron Baudino qui en pris le bouchon avec lui, Michel Hatchadourian réussit à marquer le premier point de son équipe. Le score est de 8 à 1 pour Dubois. Mais il faut jouer à 200% pour marquer un point !

Mène 5 : Encore un point pour l'équipe Dubois

Encore une mène "d'attaque-défense" entre les deux équipes. Hatchadourian frappe deux fois, Molinas aussi. Mayron Baudino ne frappe qu'une sur deux et cela permet à Ligan Doerr de finir la mène avec un nouveau point dans la besace de l'équipe Dubois. 8 à 0 dans cette partie à sens unique. 

Mène 4 : Tyson Molinas en métronome ajoute un point

On se retrouve exactement dans la même configuration, avec des carreaux de Michel Hatchadourian et surtout de Mayron Baudino. En face, les points sont parfaitement joués et Anthony Deslys doit frapper pour marquer. Mais le Gignacais rate son premier tir, il frappe à sa deuxième. Tyson Molinas continue son sans-faute au point. Une unité de plus pour léquipe Dubois qui mène 7 à 0.

Mène 3 : les tirs d'Hatchadourian et Baudino ne suffisent pas

Cette mène est particulièrement bien maîtrisée par l'équipe d'Hatchadourian. "Maciste" et Mayron Baudino font une mène pleine au tir, mais alors qu'ils sont en avance d'une boule, Anthony Deslys lui ne frappe pas. La sanction est immédiate. Un point de plus pour Tyson Molinas qui ajoute un sixième point. 6 à 0 pour Dubois.

Mène 2 : boom ! 5 points pour Vigo Dubois

Cette deuxième mène est jouée sur un drôle de tempo. Vigo Dubois commence son festival et Michel Hatchadourian rate son tir. L'équipe de "Maciste" décide de pointer et aucun joueur ne parvient à rentrer. Hatchadourian tente de sortir le but et n'y arrive pas. En face, Tyson Molinas fait un carreau sur place sur une boule de Baudino, puis c'est l'enchainement de points. 5 pour l'équipe Dubois. 5 à 0.

Mène 1 : le bouchon voyage deux fois et sort des limites du jeu

Le bouchon est à 8m50. Anthony Deslys met un point magnifique devant le bouchon. Tyson Molinas saute la boule mais prend le but plein fer... le bouchon ne sort pas et il est désormais à près de 15m. Ligan Doerr pointe fort face au bouchon et il sort. Mène Annulée.

Très gros affrontement en perspective sur le Carré d'honneur France 3 entre grands joueurs. D'un côté, Antoine Dubois dit "Vigo" vainqueur cinq fois du Mondial la Marseillaise à pétanque, Tyson Molinas qui l'a gagné en 2018 et David Doerr dit Ligan, un des meilleurs joueurs de ce cru 2022. Une équipe qui a su trouver les ressources pour rejoindre les quarts de finale, après notamment un 16e de finale très mal embarqué où ils étaient menés 10 à 2. 

En face, une triplette qui a frappé fort dans la journée de mardi en éliminant sans trembler l'équipe de Mickaël Bonetto en 16e puis en infligeant une "Fanny" aux tombeurs de Quintais, l'équipe Dournaux, pour se focaliser sur ce quart de finale, difficile certes, mais qui offre une place en demi-finale.

Michel Hatchadourian surnommé Maciste, le jeune artilleur martégal Mayron Baudino, et le pointeur de l'Impérial pétanque club de Propriano, le Gignacais Anthony Deslys ont les moyens de leurs ambitions cette année. S'ils arrivent à maîtriser leurs émotions dans cette dernière journée, ils sont capables de battre n'importe quelle équipe.

Grosse partie à suivre.