Elections municipales : à Marseille, un mode de scrutin bien particulier

La mairie de Marseille (Bouches-du-Rhône), objet de tous les enjeux des municipales 2020, à l'heure où son maire Jean-Claude Gaudin ne se représente plus. / © BORIS HORVAT / AFP
La mairie de Marseille (Bouches-du-Rhône), objet de tous les enjeux des municipales 2020, à l'heure où son maire Jean-Claude Gaudin ne se représente plus. / © BORIS HORVAT / AFP

Tout comme à Lyon et Paris, le maire de Marseille est désigné selon un mode de scrutin bien particulier, au suffrage universel indirect. Les électeurs votent pour élire des conseillers de secteur dont un tiers siègent à l'Hôtel de ville et désigneront le maire de Marseille.

Par GB

Avec Lyon et Paris, Marseille est découpée en arrondissements, et ce depuis 1946. Mais là où la cité phocéenne fait figure d'exception, c'est que ses arrondissements sont regroupés en secteur.

La ville de Marseille est ainsi découpée en huit secteurs, chacun regroupant deux arrondissements. Le maire élu dans un secteur est donc par défaut le maire de deux arrondissements.

Des conseillers de secteurs et... municipaux

Chaque secteur, selon son importance, a un certain nombre de sièges de conseillers à élire. C'est pour les désigner, que les habitants se rendent dans leur bureau de vote.

Prenons l'exemple du 1er secteur. Il regroupe le 1er et le 7e arrondissement. 33 conseillers de secteur y sont à élire. Au final, sur les huit secteurs marseillais, 303 conseillers seront élus en mars 2020.

Sur ces 303 conseillers de secteurs, 101 deviendront des conseillers municipaux (ceux qui figuraient en haut de listes des candidats).

Dans notre exemple, sur les 33 conseillers du 1er secteur, 22 resteront conseillers de secteur et 11 seront aussi élus conseillers municipaux. Ils siègeront alors dans leur mairie de secteur ainsi qu'à l'Hôtel de Ville de Marseille.

Comment sont répartis les sièges ?

Il y a deux modes de scrutins selon qu'une liste acquiert ou non la majorité absolue au premier tour.

Si au premier tour, une liste obtient la majorité absolue des suffrages exprimés dans un secteur (plus de 50% des voix), elle obtient la moitié des sièges.

Les sièges restants sont répartis à la proportionnelle entre toutes les listes ayant rassemblé au moins 5% des suffrages exprimés (y compris la liste majoritaire).

S'il n'y pas de majorité absolue au premier tour, il y a alors un second tour auquel seules les listes ayant obtenu au moins 10% des suffrages au 1er tour peuvent participer.

Les listes ayant au moins 5% peuvent toutefois fusionner avec une liste ayant obtenu plus de 10%.

La liste qui obtient le plus grand nombre de voix obtient 50% des sièges. Les sièges restants sont ensuite répartis à la proportionnelle entre toutes les listes ayant obtenu au moins 5% des suffrages. 

Comment est élu le maire de la ville ?

Une fois les conseils d'arrondissement formés, le maire de Marseille est désigné par les 101 conseillers municipaux élus. 

Là encore, si la majorité absolue (51 voix) n'est pas obtenue au 1er tour, on organise un 2e tour. Si lors de ce second tour, aucun candidat au poste de maire ne recueille la moitié des voix, un 3e tour a lieu, mais cette fois-ci la majorité relative suffit. 

Après l'élection du maire de Marseille, chaque conseil de secteur élit son maire de secteur.
 

Sur le même sujet

Les + Lus