Europa League : l'OM accède en 16e de finale

Anguissa à la lutte accompagné de ses coéquipiers Gustavo et Samson / © PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP
Anguissa à la lutte accompagné de ses coéquipiers Gustavo et Samson / © PHOTOPQR/LE DAUPHINE/MAXPPP

Un match nul 0-0 contre Salzbourg a suffi à l'Olympique de Marseille pour assurer sa qualification en 16e de finale d'Europa League, ce jeudi. Un OM en demi-teinte qui peut mieux faire et qui devra le faire pour aller plus loin dans cette compétition. 

Par Sidonie Canetto

Si vous n'étiez pas au stade hier soir, vous n'avez pas loupé grand chose, tant la production olympienne a été fade mais l'essentiel a été fait et c'est bien là le principal. L'OM passe discrètement la barrière, profitant du nul entre Vitoria Guimaraes et Konyaspor (1-1) pour éviter de se faire peur.

Une victoire des Turcs, qui ont longtemps mené, conjugué à un but autrichien au Vélodrome, aurait éliminé les Phocéens, mais Salzbourg, assuré de la première place avant ce match, n'a pas forcé.

Attaque muette


Les attaquants de pointe ne marquent toujours pas, et la production de Clinton Njie, maladroit et nonchalant, n'incite pas à l'optimisme de ce côté là.
Valère Germain, entré à la place du Camerounais pour le dernier quart d'heure, ne s'est pas débloqué non plus.
Sans son animateur numéro un Florian Thauvin, laissé au repos, l'OM a patiné et n'a pas cadré de frappe avant la mi-temps.

"On a joué pour gagner, mais plus le match avançait plus on s'est rendu compte que ça allait être compliqué. On s'est qualifié, c'est très bien, on continue à apprendre sur la scène européenne. Maintenant, c'est une autre compétition qui commence, plus dans un contexte de Ligue des champions. Pour aller loin, il faudra se confronter à des
gros morceaux.
" a expliqué Dimitri Payet à la fin de la rencontre.

Une défense solide


Personne n'a vraiment été à la hauteur de l'enjeu côté olympien, ce jeudi, sauf un Adil Rami solide en défense et Bouna Sarr, parti deux ou trois fois en slalom mais
sans aboutir. L'autre latéral, Hiroki Sakai, aligné à gauche pour suppléer Jordan Amavi, suspendu, a sobrement rempli ses tâches défensives mais n'a pas attaqué.
Avec Dimitri Payet sur le banc, les créateurs sont restés aphones.
Morgan Sanson est passé à côté de son match, comme Maxime Lopez, mais au moins l'ex-prodige a
offert la meilleure occasion du match, une belle frappe enveloppée déviée par Alexander
Walke (48). 

"On aurait pu s'appliquer dans le dernier geste, moi le premier. Le bilan n'est pas terrible, on a vu que ce n'était pas évident à l'extérieur. En 16e, sur deux
matches, on peut rivaliser avec n'importe qui, même Arsenal ou Dortmund"
a commenté Maxime Lopez à l'issu de la rencontre. Avant d'ajouter des précisions sur sa saison: "Ma situation personnelle? J'ai eu un coup de mou qui a duré un peu plus longtemps que prévu, mais si le coach commence à me remettre, c'est que je suis en train de revenir."

Ocampos a tout raté


Quant à Lucas Ocampos, il a tout raté, loin du joueur saignant de l'automne.
Un festival d'imprécisions a gâché le spectacle, des frappes trop enlevées de Frank Anguissa (6) et Morgan Sanson (13) à la contre-attaque sabotée par Clinton Njie (40). 
Le plus joli geste avant la mi-temps fut défensif, signé Adil Rami pour subtiliser le ballon des pieds de Munas Dabbur (19).

Mais l'essentiel est fait, cette qualification sans panache doit servir aux olympiens pour repartir du bon pied dans cette compétition et garder son rythme en Ligue 1.

On a mérité de se qualifier

"On a fait un match sérieux, solide, on a joué une équipe qui pouvait elle se lâcher. Pour ceux qui pensaient qu'ils viendraient en touriste, ils avaient mis leur équipe type, ils ont mérité la 1re place du groupe, nous, on a mérité de se qualifier. On n'avait qu'un objectif en poules: en sortir. Ce soir, on a laissé de la gomme, il y a des joueurs fatigués, il faudra récupérer avec l'enchaînement des matches" a conclu Rudy Garcia l'entraîneur de l'OM. il est aussi revenu sur son choix de laisser Florian Thauvin, l'homme fort du moment au repos pour cette rencontre:" Florian Thauvin n'était pas moins bien qu'avant Guingamp, Metz ou Montpellier, pareil, sauf qu'il a bien fallu être prudent, on l'a laissé souffler."

Prochain match pour les olympiens ce sera au Vélodrome ce dimanche face à Saint-Etienne à 21h, pour le compte de la 17e journée de ligue 1.

Sur le même sujet

Les + Lus