• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Évacués de la rue d'Aubagne à Marseille : 30 min pour prendre l'essentiel

Ils ont été relogés à l'hôtel ou dans des appartements. Les sinistrés de la rue d'Aubagne ont pu, un par un, regagner leur logement, durant 30 min pour récupérer "l"essentiel". Décisions compliquées. 

Par Valérie Smadja

Les évacués de la rue d'Aubagne ont dû reprendre une vie "normale". Aller au travail, mener les enfants à l'école... Une vie normale dans une situation exceptionnelle. Depuis plusieurs jours, ils n'ont plus aucun effet personnel. Ce lundi, ils avaient 30 minutes, un par un, accompagné d'un pompier, pour regagner leur logement et récupérer l'essentiel.
Qu 'est ce que "l'essentiel" lorsque l'on doit dormir à l'extérieur de chez soi pour une durée inconnue ?
Car les riverains évacués ignorent quand ils pourront regagner  leur domicile.
Les évacués de la rue d'Aubagne
Si vous aviez 30 min pour prendre "l'essentiel" chez vous, vous prendriez quoi ?


 

Un quotidien compliqué


Le collectif "Noailles en colère"dénonce la mise en place d'un processus très contraignant pour les personnes évacuées. La poste rue de Rome, près de la rue d'Aubagne, ne récupère pas leur courrier. Ils doivent se déplacer dans le 2e arrondissement, dans le quartier Euromed. 

 
Affichés à la poste de la rue de Rome, tout près de la rue d'Aubagne ... Les riverains sont obligés de se rendre dans le 2e arrondissement, beaucoup plus loin. / © Collectif Noailles en colère
Affichés à la poste de la rue de Rome, tout près de la rue d'Aubagne ... Les riverains sont obligés de se rendre dans le 2e arrondissement, beaucoup plus loin. / © Collectif Noailles en colère

 

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus