Un hommage aux deux marins-pompiers morts dans l'incendie des Calanques de Marseille

Une Cérémonie d'hommage aux marins-pompiers décédés lors de l'incendie des calanques de 1979. / © Marins-Pompiers de Marseille
Une Cérémonie d'hommage aux marins-pompiers décédés lors de l'incendie des calanques de 1979. / © Marins-Pompiers de Marseille

Un hommage aux deux marins-pompiers morts dans l'incendie des calanques en 1979 a été rendu dimanche 18 août chemin de Morgiou à Marseille. Une cérémonie, chargée d'émotions, en présence des familles des victimes et de leurs anciens collègues. 

Par Jean Poustis

40 ans après la mort de deux marins-pompiers dans l'incendie des Calanques, les quartiers‐maîtres Michel Albarel, 20 ans et Jean-Pierre Malavasi, 22 ans, un hommage leur a été rendu dimanche 18 août chemin de Morgiou à Marseille. 
Hommage Marins-Pompiers morts incendie des Calanques
Reportage de Jean-Louis Boudart et Paul Géli
Une cérémonie a été organisée en présence notamment des familles des victimes mais également d'anciens et d'actuels marins-pompiers. 
Des gerbes de fleurs ont été déposées par les délégations et familles sur la stèle située à proximité des lieux du drame. Après la cérémonie, une délégation plus restreinte s’est rendue au niveau de la plaque commémorative positionnée à l’endroit même du décès des deux marins‐pompiers.

"Les gens ne les ont pas oubliés et ils se souviennent qu'ils leur ont sauvé la vie. Je suis si ému de voir autant de personnes", indique Josette Malavasi, la mère de Jean-Pierre Malavasi.

L'incendie des Calanques du 18 août 1979

Michel Albarel et Jean Pierre Malavasi ont péri dans l'incendie des Calanques le 18 août 1979.

Ce jour-là, le risque feu de forêt est exceptionnel en raison de la chaleur intense, de la sécheresse et d'un mistral très violent. De nombreux incendies sont recensés dans le département.

Un nouveau départ de feu est signalé chemin de Morgiou à Marseille. Il se propage rapidement en direction de la calanque très fréquentée en cette période estivale.
L'incendie des calanques de 1979
INA

Deux corps retrouvés le lendemain

Des moyens du Bataillon des marins-pompiers, dont le fourgon‐pompe de la caserne de Louvain, sont aussitôt envoyés sur place et engagent une lutte particulièrement difficile.

Au cours de l’action, les quartiers‐maîtres isolés par une saute de feu sont portés manquants. Leurs camarades mettent tout en oeuvre pour les récupérer, mais leurs efforts demeurent vains. Le lendemain, leurs deux corps sans vie sont retrouvés.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus