• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Huit cavaliers de la Garde Républicaine bientôt en patrouille à Marseille

Patrouille de gardes républicains sur une plage de Soulac / © Laurent Theillet/PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP
Patrouille de gardes républicains sur une plage de Soulac / © Laurent Theillet/PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP

Huit gendarmes de la Garde Républicaine seront présents avec leur monture à Marseille pendant six mois pour assurer la sécurité de grands événements et de manifestations au cours de l'été.

Par Annie Vergnenegre

Les brigades équestres sont présentes dans notre région depuis de nombreuses années notamment pour surveiller les massifs dans la lutte anti-incendies. A Marseille, ce sera une première. Huit gendarmes de la Garde Républicaine vont patrouiller à cheval à travers la ville à la demande de la présidente du conseil départemental 13.

Brigade expérimentale


Martine Vassal qui souhaite « accroître la sécurisation d’événements et de manifestations a sollicité le concours de la Garde Républicaine dans son département et proposé une expérimentation permettant d’évaluer ce nouveau dispositif avant d’envisager, le cas échéant, une pérennisation », explique le conseil départemental.

Le projet a obtenu le feu vert du président Macron et du ministère de l’Intérieur. Il s’organisera dans le cadre d’un partenariat entre le Département, la Gendarmerie Nationale et la Préfecture de Police des Bouches-du-Rhône. Le déploiement de l’escouade est prévue d’ici la fin du mois d’avril ou début mai pour une durée de six mois à titre expérimental.

Sécuriser le stade et les plages


Les Ministères de l’Intérieur et de la Défense ont défini les missions qui seront confiées à la gendarmerie montée pour cette expérimentation : contribuer à la sécurisation de certains espaces sensibles comme les abords du stade Vélodrome les jours de match, les grands rassemblements festifs, les manifestations à risques ou encore sécuriser les plages, au plus fort de la saison estivale.

Les 8 cavaliers feront des missions d’un mois, les 7 chevaux resteront à Marseille pendant toute la durée de l’expérimentation. Pour pouvoir aisément intervenir dans la ville, ils seront placés en pension au centre équestre Pastré, dans le sud de la ville. La collectivité précise qu'elle supportera la charge financière relative à l’accueil des hommes et des chevaux.

Des brigades efficaces


Ces brigades ont largement montré leur efficacité et sont régulièrement sollicitées pour des missions en province. En selle sur des chevaux d'1,65 à 1,70 au garrot, les gendarmes ont une vision plus haute qu'à pieds ou en voiture. Impressionnants, ces chevaux de haute taille sont particulièrement utiles pour les missions de maintien de l'ordre. Leur présence permet aussi de faciliter le contact et le dialogue avec le public dans les missions de prévention. Les Marseillais devraient aussi pouvoir admirer les chevaux et les gardes républicains lors du prochain défilé du 14 juillet à Marseille.

A lire aussi

Sur le même sujet

Stéphane Gauberti (06)

Les + Lus