JO 2024 : Anne Hidalgo "aurait adoré écrire Marseille 2024" au fronton du Parc des Princes

Publié le

La maire de Paris a répondu à sa façon à la polémique autour d'une possible inscription "Paris 2024" sur le fronton du stade Vélodrome de Marseille, qui accueillera les épreuves de foot et de voiles pendant les JO l'été prochain.

Anne Hidalgo l'affirme, si la cité phocéenne avait obtenu les JO, elle "aurait adoré écrire Marseille 2024" au Parc des Princes. C'est ce que la maire de Paris a déclaré dit lundi en réaction à l'inquiétude d'élus marseillais concernant une éventuelle inscription "Paris 2024" au Stade Vélodrome.

"Si Paris n'avait pas été la ville hôte des Jeux, si au lieu de se retrouver là autour de Paris, si cela avait été Marseille 2024, eh bien, j'aurais adoré écrire Marseille 2024 au coeur du Parc des Princes", a lancé l'élue interrogée en marge d'une conférencede presse dédiée aux lieux de "célébrations" des JO. 

Juste une "incompréhension" 

Début juillet, des élus marseillais s'étaient inquiétés que le Stade Vélodrome puisse être orné de l'inscription "Paris 2024".  Le Comité d'organisation des JO de Paris avait indiqué qu'il "sera(it) tout à fait possible de ne pas mettre Paris2024 sur la casquette extérieure du Vélodrome tout en mettant le stade aux couleurs du look des Jeux".

La moutarde est montée au nez de certains supporters à la vue du photo-montage posté sur Facebook par le compte officiel des JO 2024. 

Qu'on se rassure, Tony Estanguet l'a dit : "Il n'a jamais été question de mettre un naming Paris 2024 sur l'ensemble des sites." "Il y a une incompréhension sur le Vélodrome, on ne va pas changer le naming de ce stade", a-t-il ajouté.  

Marseille est,l'une des sept villes hôtes à accueillir les tournois de foot masculin et féminin au sein de l'OM. Dix matches s'y disputeront du 24 juillet au 6 août 2024.

Avec AFP

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité