• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Jul sort son nouvel album “La Tête dans les nuages”

© Maxppp/GARRO Thierry
© Maxppp/GARRO Thierry

Autant célèbre pour ses fautes d'orthographe que ses sons autotunés, le rappeur marseillais sort son quatrième album de l'année, ce vendredi 1er décembre. 

Par Marie Bail

Jul, de son vrai nom Julien Marie, est l'artiste français le plus "streamé" en 2016, c'est-à-dire que ses musiques sont principalement écoutées sur des plateformes comme Spotify ou Deezer.

Après avoir dévoilé les premiers extraits "Henrico", "La tête dans les nuages" et "Mauvaise journée", Jul sort son dernier album aujourd'hui. D'ailleurs c'est un hyperactif du son: entre 2016 et 2017, le rappeur a sorti huit albums. 



Voici le clip officiel publié aujourd'hui sur YouTube. 
 


Des textes simples, une voix autotunée (corrigée par un logiciel qui permet de chanter juste) et des rythmes entêtants... la recette de Jul fonctionne en France. Chaque single est écouté plusieurs milliers de fois et ses clips diffusés sur sa page YouTube ont dépassé le milliard de vue. Le marseillais collectionne également les disques de platine (plus de 100 000 ventes).

D'ailleurs à Marseille il est plutôt vénéré par ses fans. Des tags ont été aperçus près de la gare Saint-Charles... Si Jul a la tête dans les nuages peut-être l'aura-t-il aussi à l'Elysée?
 





 


Le rappeur est aussi reconnu pour ses déboires avec la justice.  Par exemple une chanson intitulée "L'hiver au quartier" et diffusée gratuitement sur internet lui a valu quelques ennuis avec la police. Dans ce morceau Jul avait écrit: "Fuck les banal' et ***", citant un policier de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) des Bouches-du-Rhône. Selon le journal La Provence, lors de son audition, "l'artiste aurait assuré ne pas avoir écrit cette partie du morceau et indiqué qu'il ne connaît pas ce policier".
Il avait également été  jugé pour une mise en danger d'autrui et une conduite sous l'emprise du cannabis alors qu'il circulait le 22 octobre dernier à Marseille.

Jul avait été placé en garde à vue après avoir été interpellé pour excès de vitesse, à plus de 160 km/h. Il avait alors reconnu qu'il conduisait après avoir pris du cannabis. Son passager était porteur d'une arme (un pistolet de calibre 9 mm.). Le chanteur marseillais a donc été condamné à 5000 euros d'amende et à six mois de suspension de son permis de conduire.
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus