L'aromathérapie pour aider des enfants atteints d'un cancer

Publié le

La fondation Gattefossé a remis ce vendredi 10 juin, une bourse d’un montant de 5000 euros à l’équipe du service d’oncologie pédiatrique de l’hôpital la Timone. Objectif : créer des ateliers d’aromathérapies visant à aider les enfants atteints d’un cancer.

L’aromathérapie est une médecine préventive à base d’arômes de plantes, la majorité du temps sous forme d’huiles. Bien que son utilisation remonte déjà à plusieurs milliers de siècles, le terme aromathérapie a été inventé par René-Maurice Gattefossé en 1908.  Après un accident de laboratoire qui lui cause de graves brulures aux mains, il est soigné de façon traditionnelle sans aucun effet selon lui. René-Maurice Gattefossé décide alors d'appliquer de l'huile de lavande sur ses mains ce qui l'aurait complément guéri. 

Une opération qui tient à cœur 

La présidente de la fondation Sophie Gattefossé-Moyrand ainsi que sa directrice, Delphine Marchaud ont félicité l’équipe d’oncologie pédiatrique de la Timone pour l’originalité de leurs dossiers qui selon la présidente « est une façon ludique et humaine de faire de la médecine. » en poursuivant en rappelant que le but de sa fondation été avant tout de « une meilleure prise en charge des patients grâce au huiles essentielles ».    

Ce matin l'équipe a pour la première fois côtoyé les enfants malades et leurs familles. Une rencontre qui a permis à chacun de découvrir cette nouvelle thérapie, et de comprendre comment les ateliers allaient se dérouler. C'est le Dr Carole Coze, oncopédiatre formée à l’aromathérapie qui dirigera cette opération innovante.

Une traitement qui laisse le choix

Il existe donc quatre types d’ateliers tous composés d’huiles différentes qui ont pour but de répondre à des besoins précis comme la relaxation et le bien-être, une aide à la cicatrisation, la lutte contre les nausées, les vomissements, l'inconfort digestif ou encore encore l’anxiété. Autant d'états très récurrents chez les petits patients.

Ces huiles essentielles sont fournies par l’entreprise Le Gattilier qui propose une quinzaine d’huiles dans le cadre du projet. Les enfants pourront retrouver des odeurs telles que gingembre, lavande fine, mandarine ou encore bergamote.

Les ateliers, qui se trouvent au rez-de-chaussée de l’hôpital seront toujours supervisés par au moins deux animateurs membres du projet à assuré la porte-parole du service d'oncologie. La porte-parole  a continué en expliquant comment les huiles essentielles étaient fabriquées pendant ces ateliers.

Les enfants de plus de 12 ans présents dans le projet pourront, sous la supervision de leurs parents, créer eux-mêmes leurs propres huiles en mélangeant 2 à 5 huiles essentielles dans un flacon de 10ml.

Cependant même si les risques restent minimes et souvent dans des cas très précis le docteur Coze a rappelé l'importance de toujours respecter les indications donnés par l'équipe et ne jamais prendre plus que ce qu'ils recommandent. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité