Marseille : après son "freestyle" sur Mandanda, le rappeur Kemmler bientôt à l'Olympia

Auteur fin décembre d'un "freestyle" sur Mandanda, capitaine de l'OM, le rappeur marseillais Kemmler va fouler la scène de l'Olympia à Paris. Il a également sorti le premier titre de son futur album "Ça me gêne". L'artiste est par ailleurs de plus en plus écouté sur les plateformes de streaming.

Kemmler sera en 1ère partie de Youssoupha le 31 janvier à l'Olympia.
Kemmler sera en 1ère partie de Youssoupha le 31 janvier à l'Olympia. © Roger Gasc / FTV
Un million d'écoutes sur les plateformes de streaming, 300.000 vues sur Youtube, Kemmler a la côte. Le rappeur marseillais foulera même la scène de l'Olympia le 31 janvier.

"Les amis je serai en 1ère partie du concert de Youssoupha le 31 janvier. La sensation est totalement indescriptible... Être sur la scène de l'Olympia il y a a peine 3 ans était un rêve impossible à toucher",  annonce-t-il à ses fans.Son dernier morceau "Ça me gêne", le premier de son futur 2e album connaît un très bon démarrage.

"Ces chiffres sont incroyables pour moi, un très bon début pour mon 2e album, j'espère que ça va aller en grandissant. Mais comparé à la réalité du monde musical, ça reste modeste", indique le rappeur marseillais.
Voir cette publication sur Instagram

Mettez un ❤ si cette vidéo vous plaît les amis. (Pour la petite histoire, c'est ici 📍 dans mon dressing qu'on avait enregistré #ÇaMeGêne , du coup on s'est dit que c'était cool de finir l'année comme ça avec vous). Je vous souhaite une bonne fin d'année, profitez des vôtres au maximum et merci pour cette belle année 2019 que j'ai passé grâce à vous, je vous aime.❤❤❤⠀ 🎸 @lau_1251 ⠀ 🎥 @patandpatate

Une publication partagée par kemmler (@ke2mler) le

L'amour et le football, des thèmes centraux

Dans ses textes, Kemmler parle d'amour, mais également de football, deux thèmes très présents dans la vie de l'artiste.

"Le foot et l'OM font partie de ma vie. Et l'amour également, j'ai choisi dans ma musique d'être le plus réel possible, de raconter un peu qui je suis", explique Kemmler.

"Mandanda", un freestyle autour du capitaine de l'OM

Fin décembre, le marseillais a écrit un freestyle, "Mandanda", autour du gardien de son club de coeur. "C'est un joueur emblématique, c'est le capitaine, ça me faisait plaisir. On a échangé quelques messages sur les réseaux sociaux avec lui et Ravanelli. Je pense que ça va me rapprocher du public marseillais".

Aujourd'hui, ses fans sont au Canada, à Bruxelles, Zurich et Paris mais moins à Marseille. 

En 1ère partie de Youssoupha

Le 31 janvier, Kemmler montera sur scène à Paris, l'un de ses premiers lives sur les planches de l'Olympia.

"Je suis comme un joueur n'ayant jamais joué en professionnel et qui se retrouve du jour au lendemain en Ligue des Champions. Je trouve ça génial", raconte l'artiste.

Le rappeur marseillais sera la première partie de Youssoupha, le rappeur français mondialement connu, et triple disque d'or.

"C'est un rêve. Il m'a énormément inspiré durant mon adolescence. Maintenant, je suis conscient que c'est énormément de travail. Il faut que je montre que je suis un artiste qui en vaut la peine".
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture portrait