Marseille : 1,2 tonne de déchets ramassés en Méditerranée lors du Grand Défi

Des déchets ont été ramassés en Méditerranée. / © Boris HORVAT / AFP
Des déchets ont été ramassés en Méditerranée. / © Boris HORVAT / AFP

Une compétition de ramassage de déchets unique en Europe s'est déroulée jeudi 30 mai sur le littoral de Marseille. Kayakistes et plongeurs se sont relayés pour récupérer des détritus au fond de la Méditerranée. 1,2 tonne de déchets ont été récupérés.

Par France 3 Provence-Alpes

Le concept est unique en Europe. Une compétition de ramassage de déchets en mer s'est déroulée jeudi 30 mai à Marseille avec des kayakistes et des plongeurs en binôme pour récupérer des détritus au fond de la Méditerranée. 

1,2 tonne de déchets, dont des bouteilles en plastique, des pneus ou encore des trottinettes, ont été récupérés. L'ex-athlète Muriel Hurtis a participé à cette manifestation sportive et écologique.
Le Grand Défi Marseille
Un reportage de Michel Aliaga et Pauline Guigou
De la plage des Catalans jusqu’à l’Escale Borely, 20 équipes de nageurs/kayakistes composées de quatre participants se sont affrontés sur huit kilomètres avec un seul objectif sur ce "Grand Défi" : ramasser le plus de déchets possibles. La compétition s'est terminée aux alentours de 14h30.

On trouve de tout dans la mer... 🙄

Publiée par Le Grand Défi sur Jeudi 30 mai 2019
Trois points relais (plage de Maldormè, Prophète et Prado Sud) étaient prévus pour déposer les déchets collectés sur le parcours.
Le parcours du Grand Défi de ramassage des déchets en Méditerranée. / © Grand Défi
Le parcours du Grand Défi de ramassage des déchets en Méditerranée. / © Grand Défi

"Nous voulons faire briller notre territoire, notre littoral surtout avant les Jeux Olympiques de 2024", affirme Sindie Aissa, l'une des organisatrices de la manifestation.

De nombreux déchets ont été récupérés dans la mer. / © Michel Aliaga
De nombreux déchets ont été récupérés dans la mer. / © Michel Aliaga

Compétition sportive et cause environnementale

Anthony Durand (association Palana Environnement), Sindie Aissa (AMOS Marseille Méditerranée) et Emmanuel Laurin (Sauvage) ont imaginé et coorganisé cette compétition mêlant défi sportif et cause environnementale."Nous avons souhaité faire une association de pluri-acteur autour de cet événement dont une école qui forme les décideurs de demain au développement durable notamment", explique Sindie Aissa.

En 2017, Manu Laurin avait nagé entre Toulon et Marseille pour ramasser des déchets puis il a décidé de valoriser les déchets récupérés en mer et sur terre avec son association.
"Nous souhaitons amener un public plus large à une prise de conscience de l'urgence de la protection de la planète ", indique Sindie Aissa.

La Méditerranée, mer la plus polluée au monde

Selon un rapport de l’organisation WWF, 130 000 tonnes de micro plastique finissent chaque année dans la grande bleue. La mer Méditerranée se révèle être la mer la plus polluée au monde.

A l’issue de la compétition, trois prix, accompagnés d’une somme d’argent, ont été décernés : un pour l’équipe ayant récolté le plus de déchets, celui du déchet le plus original et enfin pour l’équipe ayant repéré le Grand Saphir, un bijou en plastique recyclé caché sur le parcours.

Les équipes gagnantes devaient ensuite choisir une association de protection de l’environnement à qui remettre leur gain.

Des sportifs de haut-niveau en entraîneur

Chaque équipe était accompagnée par un sportif de haut-niveau ou un personnage de la série "Plus Belle La Vie".

L’ancien nageur du Cercle des Nageurs de Marseille et médaillé olympique Camille Lacourt, Coralie Balmy, Frédéric Bousquet, mais aussi Alexandre Camarasa, champion d’europe de water-polo, des joueurs de Fos Provence Basket, du Pays d'Aix Université Club Handball; des hockeyeurs des Spartiates de Marseille ou encore l’ancien athlète Muriel Hurtis ont notamment été de la partie. 

Au village d'arrivée, des ateliers étaient aussi organisés par des associations de protection de la nature. Un ramassage de déchets a également fait sur la plage de l'Escale Borély.  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus