Marseille : homme poignardé au thorax pour un vol de portable dans le métro, l'agresseur a avoué

Publié le Mis à jour le
Écrit par Annie Vergnenègre avec Jean-François Giorgetti
La procureure de la République de Marseille a fait le point de l'enquête sur l'homicide de Notre Dame du Mont.
La procureure de la République de Marseille a fait le point de l'enquête sur l'homicide de Notre Dame du Mont. © Jean-François Giorgetti/FTV

Cinq jours après le décès d'un homme dans le métro à Marseille, un suspect de 26 ans a reconnu les faits, a indiqué ce vendredi la procureure de Marseille lors d'une conférence de presse.

L'agression s'était déroulée le 7 janvier vers 20h30 dans la station de métro Notre-Dame du Mont, dans le 6e arrondissement de Marseille. 

On en sait plus sur le déroulé des faits. La procureure de la République Dominique Laurens en a donné les détails lors d'une conférence de presse ce vendredi en présence du procureur adjoint André Ribes et du patron zonal de la Police Judiciaire Eric Arella.

Le drame s'est joué en deux temps. Dans l'après-midi une jeune femme est victime d'une tentative de vol de son portable dans la station de métro. Elle rentre chez elle. Une heure et demie plus tard, elle recroise de façon fortuite les voleurs présumés au même endroit, au pied de l'escalator de la station de métro. Son compagnon l'accompagne.

Géorgien demandeur d'asile, il s'adresse aux deux individus en anglais et s'ensuit une altercation.

Un des hommes tire un couteau à la lame rétractable, dissimulé dans sa chaussette, et poignarde le Géorgien.  Touchée au thorax, la victime âgée de 26 ans succombera à ses blessures à l'hôpital.

Identifiés par la vidéosurveillance

L'enquête a été rapidement bouclée en cinq jours grâce aux caméras du métro. La surveillance a permis d'établir le parcours des deux suspects. Et c'est par le complice que les enquêteurs sont remontés jusqu'à l'auteur du coup mortel.

Le suspect, âgé lui aussi de 26 ans, a été interpellé mercredi soir à son domicile. 

Connu des services de police pour des affaires de recel, de vols en réunion et usage de stupéfiants, il a déjà été condamné à 4 mois de prison avec sursis et 200 euros d'amende.

L’homme a reconnu les faits. Il a été présenté à un juge d'instruction dans l'après-midi en vue de sa mise en examen pour "meurtre, tentative de vol, et recel de vol et violence". Il a ensuite été placé en détention.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.