Marseille : le rappeur Naps visé par une enquête pour viol

L'auteur du tube de "La Kiffance" au 92 millions de vues sur YouTube est accusé de viol par une jeune femme de 20 ans. Selon "Le Point", les faits se seraient déroulés dans la soirée du 30 septembre au 1er octobre.

Le rappeur marseillais Naps, de son vrai nom Nabil Arlabelek, est visé par une enquête pour viol, a appris franceinfo auprès du parquet de Paris, confirmant une information de l'hebdomadaire Le Point.

L'enquête, ouverte le 3 octobre, a été confiée à la 2e DPJ, qui dépend de la direction régionale de la police judiciaire. 

Selon le magazine, c'est une jeune femme de 20 ans qui est à l'origine de la plainte. La jeune femme aurait rencontré le rappeur âgé de 30 ans dans une boîte de nuit dans la nuit du 30 septembre au 1er octobre.

Ils se seraient par la suite rendus dans une chambre d'hôtel. C'est là que la jeune femme affirme qu'elle aurait été violée par le rappeur. Elle ne serait pas parvenue à le repousser car "tous ses membres étaient paralysés", rapporte l'hebdomadaire.

"À ce stade, l’absorption de substances toxiques n’est pas avérée, le service d’enquête était ce mercredi dans l’attente de résultats toxicologiques", détaille Le Point.

Contactés, ni les manageurs ni le label de Naps n’avaient répondu mercredi après-midi aux sollicitations du magazine. 

En octobre 2020, Naps a participé au projet collectif marseillais 13'Organisé, regroupant une cinquantaine de rappeurs de la ville, à l'initiative de Jul. 

Quatre fois disque de platine et disque d'or en 2020 pour l'album Carré VIP, le rappeur devait participer le 13 octobre au match des héros, sous l'égide de l'Unicef, au profit des enfants de Côte d'Ivoire. 

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité