Marseille : porté disparu d'un hôpital, un patient retrouvé dans la rue après 36 heures de recherches

Illustration. Entrée de l'hôpital Européen, dans le 3e arrondissement de Marseille, a ouvert ses portes le 19 août 2013. / © Cyril SOLLIER / MaxPPP
Illustration. Entrée de l'hôpital Européen, dans le 3e arrondissement de Marseille, a ouvert ses portes le 19 août 2013. / © Cyril SOLLIER / MaxPPP

Disparu lundi 6 avril dans la soirée de l'hôpital Européen à Marseille, un homme diabétique de 71 ans a été retrouvé sain et sauf, mercredi matin. Reste à éclaicir les circonstances de sa disparition, qui se serait produite après une bagarre au sein de l'établissement. 

Par Sidonie Canetto

Tout est bien qui finit bien. Adame, un homme de 71 ans, diabétique, n'avait plus donné signe de vie depuis son départ en ambulance pour l'hôpital Européen, lundi soir vers 19h du quartier Bon Secours, dans le 14e arrondissement.

Lundi, inquiété par des maux de ventre, le septuagénaire avait consulté son médecin. Ce dernier l'avait orienté vers l'hôpital Européen pour une suspicion d'hernie.

Parti en pyjama, chaussons et robe de chambre, l'homme a été pris en charge par le personnel du centre hospitalier, dans la soirée du 6 au 7 avril.

C'est en prenant de ses nouvelles vers 23h, que sa femme apprend qu'une dispute aurait éclaté entre son mari et le personnel soignant.

Adame se serait même montré violent, nécessitant l'intervention des vigiles de l'hôpital et son mari aurait été mis à la porte de l'établissement hospitalier. 
La famille s'inquiète, débute des recherches et signale à la police la disparition du septuagénaire. Ses proches sont d'autant plus angoissés, qu'Adame présente aussi des absences, un début d'Alzheimer. 

"Nous ne comprenons pas comment un homme de son âge, avec ses pathologies et dans la situation actuelle, a pu être mis à la porte d'un hôpital, comme cela sans que l'on soit prévenu", s'insurge son épouse Catherine.

Il a été vu à la Joliette..., près de la Timone..., c'est la grande vadrouille marseillaise en pantoufles

Les recherches se sont aussi poursuivies sur les réseaux sociaux. Des réseaux sociaux très actifs en cette période de confinement qui ont permis de retrouver la trace d'Adame dans les rues de Marseille, enfin presque...

"Des gens nous ont appelés toute la journée d'hier pour nous informer, mais à chaque fois il continuait son périple et nous arrivions trop tard; il a été vu à la Joliette, près de la Timone, c'est la grande vadrouille marseillaise en pantoufles", ironise Catherine.

C'est finalement mercredi matin, vers 9h qu'une dame le signale. Adame est devant la poste de Bougainville, à un peu plus d'un kilomètre de l'hôpital. Sain et sauf, près de 36 heures après sa disparition, sa famille est soulagée, mais en colère.

"Nous sommes rassurés de l'avoir retrouvé, mais nous n'allons pas en rester là, nous allons porter plainte contre l'hôpital", assure son épouse.

Une enquête interne ouverte

Diabétique, Adame n'a pas eu ses trois prises d'insuline de la journée de mardi, et tous se demandent où il a pu dormir et manger pendant deux nuits. "Il a déambulé toute une journée dans Marseille, livré à lui-même", dénonce sa famille.

La direction de l'hôpital Européen a indiqué mercredi avoir ouvert une enquête interne pour comprendre comment ce patient a pu sortir, ou être laissé dehors.

"On va rencontrer la famille pour éclaircir les circonstances de l'évènement. On a mis toute notre énergie à le retrouver, maintenant on va mettre toute notre énergie à découvrir ce qui s'est passé", a indiqué la chargée de communication de l'hôpital. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus