• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

PACA : plan vigipirate “Urgence Attentat” après la fusillade à Strasbourg

Plan "Urgence attentat" à Marseille et partout en France / © Valérie Vrel
Plan "Urgence attentat" à Marseille et partout en France / © Valérie Vrel

Après la fusillade hier soir à Strasbourg, qui a fait selon un bilan provisoire, trois morts et onze blessés, le ministre de l'intérieur instaure le plan "Urgence attentat", le plus haut niveau du plan vigipirate.

Par Ludovic Moreau

Après la fusillade, hier, sur le marché de Noël à Strasbourg, qui a fait, selon un bilan provisoire, trois morts et treize blessés dont six en urgence absolue, le plan vigipirate est élevé à son plus haut niveau.

"Nous sommes actuellement en France en posture vigipirate renforcée, le gouvernement vient de décider de passer en urgence attentat", a annoncé Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur.
 

"Cette mesure permet la mise en place de contrôles renforcés sur l'ensemble des marchés de Noël en France pour éviter le risque de mimétisme"

Le plan vigipirate comporte trois niveau : "vigilance", "sécurité renforcée/risque d'attentat" et "urgence attentat". Ce troisième niveau, le plus élevé, est adopté de façon ponctuelle et comporte des mesures exceptionnelles, comme par exemple, la fermeture des routes, du métro ou encore l'arrêt des déplacements scolaires.

Cette mesure est prise immédiatement après un attentat ou face à l'imminence d'une action terroriste.

"Il y aura des patrouilles supplémentaires dans et autour des marchés", a déclaré Caroline Pozmentier, adjointe au maire de Marseille, en charge de la sécurité et de la délinquance, au micro de France Bleu Provence.

Direct à suivre sur Franceinfo


Le tireur toujours en fuite

Près de 600 agents des forces de l'ordre sont engagés dans une chasse à l'homme depuis hier soir.
"Peu avant 20H00, un homme, sur trois points de la ville, a semé la terreur. Il a tué trois personnes et blessés douze personnes, dont six en urgence absolue" a indiqué hier soir le ministre de l'Intérieur.

Le tireur est un homme, domicilié à Strasbourg, il est fiché S et connu des services de police pour des infractions de droit commun. Il a été blessé par un militaire de l'opération sentinelle, mais il est actuellement en fuite et activement recherché.

A lire aussi

Sur le même sujet

Manosque : "l'agitateur floral" élue meilleure fleuriste en ligne par le magazine Capital

Les + Lus