Marseille : trois hommes tués dont un après un enlèvement violent, une scène filmée par des témoins

Une fusillade, un homme kidnappé en pleine rue. De nouvelles violences ont fait trois morts dans deux quartiers de Marseille, durant la nuit de samedi 21 à dimanche 22 août. Plusieurs témoins ont filmé la scène de l'enlèvement.
L'enlèvement s'est déroulé en pleine rue, vers 1h du matin ce 22 août, dans le 4ème arrondissement de Marseille
L'enlèvement s'est déroulé en pleine rue, vers 1h du matin ce 22 août, dans le 4ème arrondissement de Marseille © Capture vidéo amateur

La scène démarre sur le trottoir, un homme en short blanc est trainé à terre, puis entre deux voitures.

Il résiste, mais il est poussé et frappé. Ses agresseurs, trois personnes vêtues de noir et cagoulées, le mènent vers une berline noire au coffre ouvert.  Il résiste encore, dans un dernier élan, mais la portière du coffre est refermée sur lui.

Enlevé en pleine rue

La scène de nuit a été filmée, en pleine rue, depuis les fenêtres, par plusieurs riverains alertés par les cris. 

Ces vidéos amateurs témoignent de la violence de l'enlèvement qui s'est déroulé dans le 4ème arrondissement de Marseille, vers une heure du matin ce dimanche 22 août. 

Plus tôt, vers minuit, les forces de l'ordre avaient dû intervenir pour une fusillade signalée cité de la Marine Bleue, dans le 14ème arrondissement de Marseille.

D'après les premiers éléments, plusieurs hommes, arrivés dans deux voitures provenant de directions différentes ont ouvert le feu sur deux hommes qui discutaient, "mais n'étaient pas positionnés sur un point de deal", d'après nos informations. 

Au moins un fusil d'assaut et un pistolet automatique ont été utilisés lors de la fusillade, d'après le parquet.

Les deux victimes, décédées sur place, n'avaient jamais été condamnées par la justice mais devaient comparaître prochainement, dont l'une d'entre elles pour faits d'infraction à la législation sur les stupéfiants.

Les deux hommes âgés de 25 et 26 ans ont été abattus cité de la marine bleue, dans le 14ème arrondissement de Marseille
Les deux hommes âgés de 25 et 26 ans ont été abattus cité de la marine bleue, dans le 14ème arrondissement de Marseille © Emilie Méchenin/FTV

 

"En l'état aucun lien n'est fait entre les deux affaires"

le parquet de Marseille

Vers 1h du matin rue Jean-Bapstite Ivaldi, dans le 4ème arrondissement un homme de 27 ans, déjà condamné pour des infractions en lien avec le trafic de stupéfiants, a été enlevé et emmené de force dans un véhicule, d'après les témoins qui ont alerté les forces de l'ordre.

Un corps a été retrouvé plus tard dans la soirée, probablement dans la même voiture, brûlée, traverse des cyprès dans le 13ème arrondissement de Marseille. L'enquête et les analyses doivent encore confirmer qu'il s'agit bien du corps de l'homme qui venait d'être enlevé.

La technique du barbecue

Des sources policières font un lien avec la technique du barbecue, consistant à attacher les jambes et les pieds de la victime, à l'enfermer dans le coffre d'une voiture à laquelle on met le feu. 

Là, on passe un cap. Un signal est envoyé. C'est un problème de citoyens marseillais, il faut qu'on travaille tous ensemble.

Rudy Manna, syndicat de police Alliance

"C'est une technique destinée à faire peur, c'est quand même extrêmement violent, absolument horrible. Là, on passe un cap", a réagi Rudy Manna, secrétaire départemental du syndicat de police Alliance.

"Depuis le début de l'année on doit en être à 23, 24 tués je ne sais plus précisément tellement il y en a. On ne parle que des morts mais tous les jours, tous les jours, il y a des blessés par balles aussi. De mémoire de policier marseillais, en 22 ans je n'avais jamais vu cela ".

"C'est un problème de citoyens marseillais, il faut qu'on travaille tous ensemble pour trouver un début de solution", ajoute-t-il

               Frédérique Camilleri, préfète de police s'est rendue dans le 14ème arrondissement. Elle a aussi réagi :

"S'il est trop tôt pour déterminer les motivations des auteurs de cet acte, ce nouvel épisode de violence n'entame pas la détermination des services de l'Etat à lutter sans relâche contre les trafics et la circulation des armes et à mettre tous les moyens pour retrouver les auteurs de ces homicides".

Deux enquêtes, pour enlèvement et homicide en bande organisée, ont été confiées à la police judiciaire. "En l'état aucun lien n'est encore fait entre les deux affaires", a précisé le parquet.

Le dernier homicide à Marseille s'était produit il y a trois jours seulement, dans le 14ème arrondissement.

La victime, tuée par armes à feu, était âgée de 14 ans. Un enfant de 8 ans avait aussi été blessé.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police faits divers