• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Une information judiciaire pour tentative de meurtre ouverte après l'agression d'une cantinière à Marseille

L'agression a eu lieu devant l'école élémentaire La Pauline dans le 9e arrondissement de Marseille / © FTV
L'agression a eu lieu devant l'école élémentaire La Pauline dans le 9e arrondissement de Marseille / © FTV

Une information judiciaire pour "tentative de meurtre" a été ouverte jeudi après l'agression à l'arme blanche d'une cantinière d'une école élémentaire de Marseille par un adolescent de 17 ans, le 6 septembre.

Par AV, GB avec AFP

Outre ce chef d'accusation de "tentative de meurtre au préjudice de victime travaillant dans un établissement scolaire", l'information judiciaire est également ouverte pour "violence volontaire à raison de l'appartenance réelle ou supposée à une religion", a précisé le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux.

"L'agresseur aurait proféré +Allahou Akbar+, dans le cadre de propos confus, mais cela reste à confirmer", avait déclaré le jour des faits Xavier Tarabeux à la presse.
Les premiers éléments sur l'agression d'une tata dans une école de Marseille
Le procureur de la Répoublique Xavier Tarabeux fait un premier point sur l'enquête d'une cantinière dans une école de Marseille.

Des menaces à caractère religieux

Dans des témoignages publiés jeudi dans La Provence et Le Parisien-Aujourd'hui en France, la victime, cantinière à l'école de La Pauline, dans les quartiers sud de Marseille, a affirmé que son agresseur s'était présenté comme "musulman".

"Aujourd'hui tu vas mourir. Les Chrétiens, il faut tous les tuer", aurait-il également affirmé à Sandra, 44 ans, avant de la frapper, avec la paire de ciseaux et le couteau de cuisine dont il venait de s'emparer dans les locaux scolaires.

Après avoir agressé cette première cantinière de l'école, vers 06h30, l'agresseur avait ensuite frappé à coups de poing une de ses collègues venue l'aider, puis il avait frappé un passant, devant l'école, en prenant la fuite, toujours d'un coup de poing. 

L'agresseur, âgé de 17 ans, avait été interpellé vers 8h à proximité de la cité de La Pauline, torse nu, dans un état "excité". L'adolescent avait été hospitalisé, son état ne permettant pas la poursuite de sa garde à vue.

Ce mineur était toujours "hospitalisé sous contrainte" jeudi 12 septembre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Châteauneuf-du-Pape, histoire d’une success-story

Les + Lus