Marseille et les vélos : l'amour vache

© CC
© CC

Rencontres nationales du transport public à Marseille. Pendant 3 jours se tiennent congrés, salon, exposants et innovations. Le Club des villes et territoires cyclables est présent à ces rencontres. Pour rappeler qu'il est toujours très compliqué d'être cycliste à Marseille.

Par Nathalie Deumier

Marseille s'est dotée d'une centaine de kilomètres de pistes cyclables. C'est-à-dire très peu. Le territoire réservé aux cyclistes est minuscule. Et lorsqu'il est pensé pour ça, il est mal indiqué.

© CC
© CC

Exemple dans une rue dite "dans une zone de rencontre". En principe, les piétons sont prioritaires, suivis des vélos, puis des voitures. A cet endroit, les cyclistes ont le droit de rouler dans les deux sens, mais personne ne le sait. Dommage...

Plus loin, la piste cyclable est sur un trottoir. Les vélos et les piétons sont censés se croiser sur un mètre de large. C'est évidemment trop étroit. Dommage...

L'association Vélos en Ville est toujours sur le pont. 

Le reportage de Marc Civallero et Gilles Guérin :

Vélos à Marseille
Pas de pistes cyclables, des voitures partout et des piétons qui râlent quand on roule sur les trottoirs (autorisés) : difficile de faire du vélo à Marseille.

Intervenants du reportage : 
- Cyril Pimentel, coordinateur du collectif vélos en ville
- Véronique Michaud, secrétaire générale du club des villes et territoires cyclables

Quelques chiffres

Marseille : 900.000 habitants et 100 à 130 km de piste cyclable
Bordeaux : 750.000 habitants et 1260 km de piste cyclable

Marseille : 0,54% du territoire est aménagé pour le vélo
Bordeaux : 2,17

Marseille : 1,5 % de vélotaffeurs (qui vont travailler en vélo)
Grenoble : 15,2% de vélotaffeurs (population 444 000)

A lire aussi

Sur le même sujet

Lancement de la campagne de débroussaillement dans les Alpes-Maritimes

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés