Meurtre cité Benza, à Marseille : "une embrouille de quartier"

Samedi 20 avril, un homme est tué à l'arme blanche, un autre est blessé, cité Benza dans le 10e arrondissement de Marseille. L'enquête avance et s'oriente vers des actes de petite délinquance.

"On se dirige vers une embrouille de quartier", nous dit une source proche de l'enquête. Ce dimanche, les enquêteurs y voient plus clair dans cette histoire. Samedi, autour de 8 heures du matin, deux hommes sont blessés au couteau. L'un d'eux décède, à l'âge de 30 ans. Le blessé est âgé de 28 ans. Tout se passe dans la cité Benza, 10e arrondissement de Marseille. Le drame ne serait pas lié au trafic de stupéfiants mais à un contentieux entre voisins.

Deux personnes se rendent à la police

"Un homme a été interpellé sur place, juste après les faits. Il a tenté de s'échapper en voyant arriver la police mais il est parti au mauvais endroit. Ensuite, deux personnes se sont présentées au commissariat de l'Evéché. Ces deux personnes sont de la famille de l'individu interpellé. Tous les trois sont en garde à vue, ce dimanche matin." 

Petite délinquance de quartier

Le mobile n'est pas encore clair, les enquêteurs doivent affiner. Mais le contexte s'apparente à de la petite délinquance, "Il y avait certainement un contentieux entre cette famille et les victimes, ces actes n'étaient probablement pas prémédités". Le blessé a été hospitalisé, son état ne lui permettait pas d'être auditionné ce samedi.

Notre contact proche de l'enquête note que de plus en plus de personnes sont armées de couteaux, de plus en plus de blessures surviennent. "Comme s'ils avaient perdu conscience de ce que ça représente." 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité