Manifestations contre la réforme des retraites : la police redoute une "radicalisation" des cortèges et des "incidents graves" mardi

Pour la dixième fois en deux deux mois, les opposants à la réforme des retraites sont invités à descendre dans la rue. Dans une note consultée par France 3 Provence-Alpes, les services de renseignements craignent des débordements dans une cinquantaine de villes.

Tous ensemble ! Tous ensemble ! Pour la dixième fois depuis le 19 janvier, l'ensemble des syndicats appellent à la mobilisation mardi 28 mars contre la réforme des retraites. Son adoption par la force à l'Assemblée, jeudi 16 mars, semble avoir renforcé la mobilisation des protestataires qui devraient être "entre 650 000 et 900 000" dans les rues de France selon les estimations des renseignements territoriaux.

Cette note interne des services de renseignements, qu'a pu consulter France 3 Provence-Alpes, envisage une forte participation des jeunes dans les cortèges. "Leur participation (30 000 personnes le 23 mars) pourrait doubler voire tripler", analysent ses auteurs. Qui précisent : "Le sujet de la répression et des violences policière largement repris par les élus et de nombreux médias pourrait cristalliser la colère des jeunes. Ils pourraient être beaucoup plus nombreux et prendre part aux actions initiées le 28 mars."

Des inquiétudes dans une cinquantaine de villes

Mais le principal motif d'inquiétude des forces de l'ordre, c'est "la crainte d'incident graves dans une cinquantaine de villes en France, plus particulièrement ou sont implantés les bastions de l’ultra gauche" ; sans toutefois donner plus de précisions sur les villes qui pourraient être concernées.

"Les organisations syndicales font état d’une radicalisation de certains de leurs adhérents qui sont tentés de rejoindre certains mouvements citoyens ou groupes radicalises aux actions violentes sans aucun contrôle syndical", s'inquiètent les renseignements territoriaux.

Les manifestations prévues dans la région

Plusieurs manifestations sont annoncées dans la région, à l'appel de l'intersyndicale.

Voici la liste des principaux rassemblements :

  • Avignon : 10 h, porte Saint-Dominique ;
  • Nice : 10 h, à la gare SNCF ;
  • Gap : 10 h, devant la préfecture ;
  • Marseille : 10 h 30, sur le Vieux-Port ;
  • Arles : 10 h 30, au kiosque à musique ;
  • Toulon : 10 h 30, place de la liberté ;
  • Draguignan : 10 h 30, devant la sous-préfecture ;
  • Manosque : 14 h, au rond-point d'Hyper U ;
  • Briançon : 14 h 30 , devant la sous-préfecture ;
  • Brignoles : 15 h 50, sur les berges de Caramy.

>> CARTE ACTUALISEE. Où faire le plein dans les stations de la région ?

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité