Mondial la Marseillaise à pétanque 2022 : Fanny expéditive de la triplette Puccinelli contre celle de Giacomi

Publié le Mis à jour le

Le tenant du titre n'a pas fait de détail face à la triplette Giacomi,13/0. Une première partie pour se mettre en jambes avant de continuer ce premier jour de Mondial pour Puccinelli, Shroll et Chapeland.

C'est avec une triplette recomposée et de très bonne facture que Jean-Michel Puccinelli remet son titre en jeu depuis ce dimanche matin.

Pas de complication pour trouver son terrain, le tenant du titre débute au Parc Borély, dans les allées au terrain numéro 100.

Il y a déjà quelques spectateurs installés lorsqu'il arrive avec ses coéquipiers.

L'ambiance est détendue et tout le monde discute en attendant le coup d'envoi de ce 61e Mondiale la Marseillaise à pétanque.

En face Joel Giacomi, Yves Bufo et Jean-LouisTouzet sont très heureux d'hériter du triple champion et espèrent pouvoir mettre quelques boules.

Vite fait bien fait

Malheureusement dès la première mène, Steeven Chapeland place une excellente boule qui force ses adversaires à de nombreux essais infructueux...Ils perdent bon nombre de boules sur cette seule boule de Chapeland. Cette mène se conclut 4/0.

Derrière la deuxième mène sera annulée sur un bouchon emmené.

Lors de la 3ème mène, Puccinelli et ses coéquipiers prennent trois points et cela fait déjà 7/0 en quelques minutes seulement.

La quatrième mène ressemble aux autres, ce sont quatre points supplémentaires qui sont marqués d'un seul coup, nous sommes déjà à 11-0...

La mène suivante conclut cette partie expéditive 13/0 avec un beau travail de Chapeland qui est félicité par Jean-Michel Puccinelli.

5 mènes et passe

"Pour l'instant ça va , mon tireur a fait son travail, Steeven a bien pointé. Cela fait bizarre de ne pas jouer avec mes coéquipiers de d'habitude. Une petite pensée pour Ludo et Benji. On va essayer de faire de notre mieux pour aller le plus loin possible  dans la compétition", a expliqué Jean-Michel Puccinelli au micro de Frederic Soulié à l'issue de la partie.

Du côté des adversaires, c'est la déception mais c'est aussi la lucidité qui prédomine.

" On n'a pas bien joué c'est tout, sauf une mène où on peut marquer et malheureusement on en perd trois... ça fait 7/0 et après c'est difficile" , détaille Joêl Giacomi.