La Marseillaise à pétanque 2022 : Rocher, Robineau et Lacroix en route vers les 32e de finale

Publié le Mis à jour le

Rocher, Robineau et Lacroix font un sans faute lors de ce deuxième jour du Mondial La Marseillaise à pétanque. La triplette favorite de la compétition a éliminé l'équipe martégale Bencheikh 13-2 lors de la 5e partie.

Pas de surprise pour Dylan Rocher, Stéphane Robineau et Henri Lacroix, lors de cette 5e partie du Mondial La Marseillaise à pétanque. Malgré un haut niveau du côté de la triplette adverse composée de Djillali Bencheikh, Jean-Marc Levi et Philippe Martinez, les favoris se sont qualifiés sans difficulté pour la suite de la compétition. 

Et pourtant, cette cinquième partie avait mal débuté. D'abord programmée pour jouer sur le carré d'honneur de France 3, la triplette Robineau a finalement laissé la place à Marco Foyot et s'est dirigée sous les tilleuls de l'allée centrale du parc Borély. Coup de chance, le terrain est à l'ombre. Il faudra toutefois composer avec un public très rapproché. 

Dylan Rocher enchaîne les carreaux

Le début de la partie donne le ton. Dylan Rocher fait le travail, des carreaux bien comme il faut, bien quand il faut. Du côté des adversaires, le niveau est relevé. Le public salue le talent du pointeur. 

La triplette Robineau mène 3 à 1 à la fin de la deuxième mène quand l'arbitre interrompt le match. Les joueurs ne seraient pas bien positionnés au niveau des terrains. Ils demandent de se décaler vers la droite. Le public, bien installé commence à huer.

Les joueurs se déplacent, après avoir tenté de discuter. Le cercle se resserre un peu plus. Il faut jouer court. Aucun problème pour Stéphane Robineau qui place sa boule collée au bouchon.

La triplette Robineau creuse l'écart

Dylan Rocher continue sa série de tirs réussis et Henri Lacroix montre une régularité exemplaire. Avec trois points de plus (7-1), la triplette creuse l'écart.

La 4e mène est annulée après un bouchon noyé. Du côté de la triplette Bencheikh, quelques rares erreurs suffisent pour que les champions prennent le dessus. Le score est de 8 à 1 à la 5e mène, terminée en beauté par un tir d'Henri Lacroix.

La suite de la partie est à l'image de ces premières mènes. Bencheikh, Levi et Martinez gagnent un point de plus mais ne peuvent pas rivaliser avec les monstres en face. La partie se termine sur le score 13 à 2, dans la bonne humeur.