• L'actu en vidéos
  • SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS

Mondial la Marseillaise à pétanque. Conseils d'un pro : le tir de rafle ou à la raspaille

Le tir de rafle expliqué par Franck Moldt, ancien champion de France. / © France 3 Provence-Alpes
Le tir de rafle expliqué par Franck Moldt, ancien champion de France. / © France 3 Provence-Alpes

Le prestigieux tournoi du mondial La Marseillaise à Pétanque débute le 1er juillet à Marseille. A cette occasion, un ancien joueur professionnel, Franck Moldt, nous livre ses techniques pour bien réaliser les coups essentiels à la pétanque.

 

Par Maxence Gevin/KB

Pour ce qui est du tir, il existe différentes techniques selon les circonstances de la partie et le type de terrain sur lequel elle se déroule.

Durant certaines parties de pétanque, il n’est pas rare que la zone autour du cochonnet soit très chargée, notamment par plusieurs boules adverses. Dans ce cas précis, le tir de rafle représente une très bonne alternative. Il vise à faire « le ménage » et à enlever le maximum de boules du secteur préférentiel. C’est en quelques sortes le chamboule tout de la pétanque. Bien que ce ne soit le geste le plus apprécié, une bonne maîtrise du tir de rafle peut constituer un atout non-négligeable.

Pour réaliser ce coup, il faut envoyer puissamment sa boule à ras de terre directement sur les boules adverses. La distance entre le tireur et les boules visées est inversement proportionnelle à la réussite du coup. En effet, moins le tir de rafle n’a de distance à parcourir, plus il aura une vitesse importante à même de faire des dégâts considérables.

Bien que n’ayant pas d’effets similaires au tir classique, le tir de rafle n’en garde pas moins les mêmes contraintes. L’entrainement intensif constitue une part importante de la possibilité de réussite du coup. De même la concentration reste primordiale. L’esprit du tireur doit être focalisé sur son coup à venir, ses yeux sur le point qu’il souhaite atteindre. Enfin l’ancrage au sol et le mouvement du bras opposé à celui du tir garantissent l’équilibre du joueur, conditionnant ainsi partiellement sa réussite.

L’utilité du tir de rafle pour renverser des situations n’est plus à prouver. Il n’est pourtant qu’assez peu apprécié par les puristes de la pétanque.

►Vivez le mondial à pétanque 2018 sur paca.france3.fr

A lire aussi

Sur le même sujet

Marseille : la journée des blessés de guerre

Les + Lus