Cet article date de plus de 3 ans

Mondial la Marseillaise à pétanque : Dugény assure l'essentiel face à une équipe pleine d'avenir

Plus d'une heure et demie pour un affrontement qui valait le coup d'oeil. L'équipe Dugény largement favorite face à la formation Leydet, accompagné de deux minots, Kevin Party et Lenny Conti, a dû s'employer pour remporter ce duel 13 à 9. Mais quel spectacle sur le carré d'honneur France 3 !
Jean-Charles Dugény en souffrance face à deux minots très costauds
Jean-Charles Dugény en souffrance face à deux minots très costauds © France 3
Retour sur le carré d'honneur pour l'équipe Dugény à l'occasion de la sixième partie de ce Mondial la Marseillaise à pétanque. Mais une partie un peu spéciale car leurs adversaires proposent une association atypique. Francis Leydet, 55 ans, a pour partenaires pour la deuxième année consécutive, deux très jeunes joueurs puisque le milieu Kevin Party et le tireur Lenny Conti sont tous les deux âgés de 14 ans.  On se souvient l'an passé de leur très belle partie lors deuxième tour face à l'équipe de Michel Adam et une défaite honorable 13 à 7.


Conti régale le public dès l'entame

Et le spectacle va être de grande qualité. Loin de se montrer impressionner par les spectateurs massés autour du carré d'honneur France 3, les deux minots bien encadrés par leur mentor, vont attaquer la partie "tambour battant". Lenny Conti réalisant un "6 sur 8" agrémenté de deux carreaux et deux palets.  Des tirs qui permettent à son équipe de prendre de l'avance au tableau d'affichage, un peu à la surprise générale, avec un score de 6 à 1 après les six premières mènes de cette partie âprement disputée.

L'équipe Dugény se ressaisit

Mais les vainqueurs de l'édition 2016 restent dans la partie et profitent d'un "petit coup de moins bien" de l'équipe Leydet. Avec un Didier Chagneau qui rate très peu de boules, les coéquipiers de jean-Charles Dugény reprennent même l'avantage lors de la 9è mène sur le score de 7 à 6. Mais cet affrontement demeure très indécis. Le public, qui a pris le parti de supporter les deux minots, se dit que l'exploit est toujours possible. L'opposition est vraiment d'un haut niveau, les deux jeunes joueurs, malgré l'enjeu et la chaleur toujours aussi présente au parc Borély, demeurent concentrés. A tel point que la marque est de 10 points à 9, en faveur des Bordelais, à l'issue de la 11è mène. Et que dire de la fin de la 12è mène, l'équipe Dugény a le point, les Bordelais ont cinq boules en mains, par contre la formation Leydet n'a plus que deux boules lorsque le tireur, l'excellent Lenny Conti tire le but, et il le frappe !


L'expérience fait encore la différence

L'indécision la plus totale plane sur cette partie, même si les Girondins semblent plus sereins. Leur expérience dans ce genre de moment est précieuse.
Et lors de la 13è mène, Jean-Charles Dugény et ses partenaires se rapprochent de leur objectif, non sans souffrir. Didier Chagneau ajoute deux points précieux qui alourdir le score à 12-9.
La 14è sera la dernière mène de cette partie ô combien disputée, et c'est sur un carreau de Thierry Grandet que les Girondins remportent le match et accèdent aux 32è de finale. 
13 à 9, c'est le score final. Le coup est passé près, mais à l'avenir, on reparlera sans doute de ces deux jeunes joueurs qu'on retrouvera dès demain lors du début du concours des minots.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque