Cet article date de plus de 3 ans

Mondial La Marseillaise à Pétanque : l’équipe Meissonnier-Weibel continue son presque sans-faute

Après 4 premiers tours franchis aisément, la triplette Messonnier-Weibel-Salvini s'est vue proposer son premier véritable test. Malgré un début piano, la victoire est bien au rendez-vous (13/5).
 
Point de Maissonnier lors du 5ème tour de la Marseillaise à pétanque
Point de Maissonnier lors du 5ème tour de la Marseillaise à pétanque © Maxence Gevin/France 3 Provence-Alpes
Opposés à des « joueurs du dimanche » lors de ces premières parties, Weibel et ses coéquipiers n’ont pas véritablement pu se jauger. Ce cinquième tour leur en a donné l’occasion avec une partie face à Isoardo-Russier-Carvin. Sur le terrain heurté et irrégulier des allées du château Borély, la triplette favorite a trouvé à qui parler. Sous l’ombre des arbres, elle a mis un certain à trouver ses marques.
 
La mène inaugurale a été une véritable démonstration de force de la part des outsiders. Avec un pointage tranchant, ils l’ont aisément remporté (3 points) face à leur adversaire catastrophique et très imprécis. L’équipe du champion du monde Weibel se retrouve alors assez nettement derrière au score (0/3).
 
Le 5ème tour de l'équipe Maissonnier de la Marseillaise 2018
Le 5ème tour de l'équipe Maissonnier de la Marseillaise 2018 © Maxence Gevin/France 3 Provence-Alpes


La réaction ne se fait pas attendre et dès la mène suivante, elle est foudroyante. Bien meilleure au point et avec en prime un joli carreau, l’équipe favorite prend les choses en main. Le terrain difficile désavantage à son tour l’équipe Isoardo. Bilan ? 4 points dans la besace du capitaine Meissonnier et de ses équipiers. Le rapport de force a basculé… le match aussi.

Durant la mène suivante, les favoris disposant de 5 boules pour accentuer encore le score ne manquent pas l’occasion. Avec « seulement » 3 points supplémentaires concédés, la triplette Isoardo s’en sort même plutôt bien. Le score est déjà large (7/3).
 
Les outsiders ne sont pas décidés à abandonner et font parler leur orgueil lors d’une quatrième mène qu’ils dominent nettement dans le jeu. Avec deux tirs manqués, les favoris lâchent ainsi deux nouveaux points. Le score resserré, les spectateurs s’attendent alors à assister à une fin de partie disputée. Il n’en est rien.

Deux ultimes mènes sèches

Les deux ultimes mènes sont même à sens unique. Il y a d’abord 2 points supplémentaires avec des tirs décisifs de Weibel et de jolis points de Meissonnier et Salvini. Mais c’est surtout l’ultime mène que l’on sent rapidement pliée et qui permet d’apporter les quatre points supplémentaires aux favoris pour un score large de 13/5.
 

Après donc un début piano et un terrain assez difficile à dompter, la triplette Meissonnier s’est faite bougée pour la première fois du tournoi. Une frayeur sans conséquence tant le score est large et l’énergie dépensée raisonnable (moins d’une heure de jeu à l’ombre). Meissonnier-Weibel-Salvini tiennent pour l’instant leur statut et s’affirment progressivement comme une véritable menace dans cette Marseillaise 2018
 

►Vivez en direct le mondial à pétanque sur paca.france3.fr

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque