Municipales à Marseille : le candidat LR Guy Teissier botte en touche l'appel à l'union du RN

Stéphane Ravier a réaffirmé vendredi un appel à l'union pour faire front commun contre la gauche. L'élu RN a précisé que sa démarche n'avait pas d'intérêt personnel, détaché de tout poste en contre-partie. Pour le candidat LR Guy Teissier à la mairie de Marseille, c'est toujours non.  

Stéphane Ravier (RN) tend une main à la droite qui semble refuser.
Stéphane Ravier (RN) tend une main à la droite qui semble refuser. © FTV
Malgré le refus clair et net de l'ex candidate à la mairie de Marseille Martine Vassal d'accepter sa main tendue, le RN Stéphane Ravier a réaffirmé vendredi son souhait de s'unir à la droite marseillaise dans ce qu'il appelle le "pacte marseillais".

"J'ai proposé ce pacte marseillais dans l'intérêt des habitants, je ne demande pas à Monsieur Teissier des postes d'adjoints", précise le sénateur, référence à peine voilée à la demande de la sénatrice ex socialiste Samia Ghali pour rejoindre le Printemps Marseillais

Des points de convergences sont possibles selon lui sur l'essentiel des besoins de la ville.

"Je demande à monsieur Tessier de s'engager sur des points précis pour protéger les marseillais, sur la protection sanitaire, physique et environnemental", détaille l'élu.

Il faut "prendre en compte l'avenir des marseillais", avance Stéphane Ravier qui voudrait dépasser les clivages politiques qu'il juge "dogmatiques et sectaires".

Stéphane Ravier a perdu sa mairie du 13e et 14e arrondissements face au candidat de la droite de Martine Vassal, David Galtier.

"J'ai pensé que Guy Teissier avait un esprit plus ouvert et moins sectaire que Madame Vassal, manifestement ce n'est pas le cas", avance-t-il alors qu'aucun rapprochement se dessine.

"Il portera une lourde responsabilité dans l'élection éventuelle de la gauche de la ville de Marseille", regrette encore Stéphane Ravier.

Les regrets de Stéphane Ravier sont appuyés : "Monsieur Tessier balayent d'un revers de main cette main que je tends pour sauver Marseille de l'extrême gauche, ce qui serait une véritable catastrophe. Madame Rubirola a les portes de la mairie grandes ouvertes et c'est à la droite qu'on le devra".

Guy Tessier persiste et signe, c'est non

Invité dans le journal de vendredi midi sur France 3 Provence-Alpes, Guy Teissier a fermement tenu à rappeler "je ne sollicite rien que les voix des miens et de ceux qui voudront me suivre".

Suivant les sièges obtenus par Les Républicains et les tractations en cours, le tout nouveau candidat à la mairie de Marseille se veut confiant. 

"Je n'ai pas besoin de voix du Front national, pour être élu, si les gens sont honnêtes et vont jusqu'au bout de leurs engagements".

"Ma candidature est une candidature de rassemblement, je serai le maire d'un seul mandat, compte tenu de mon âge. Je ferai ce qui sera bon pour les marseillaises et les marseillais".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections rassemblement national
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter