Pénurie de carburant : "Pas de perspectives d’amélioration de l’approvisionnement des stations-services" dans les Bouches-du-Rhône

Le taux de rupture sur au moins un produit (gasoil ou essence) est de 42 % dans les stations des Bouches-du-Rhône s'inquiète la préfecture de police. Douze stations sont réquisitionnées pour les professions jugées prioritaires.

La situation est critique. Et elle ne va pas s'arranger. C'est la préfecture de police des Bouches-du-Rhône qui le dit samedi 25 mars dans un nouvel arrêté qu'elle a pris, portant sur "la réquisition de stations-services pour l’approvisionnement en carburant de certains véhicules prioritaires".

La situation "ne permet pas à ce stade d’entrevoir de réelles perspectives d’amélioration de l’approvisionnement des stations-services", affirment les services préfectoraux dans ce document dont France 3 Provence-Alpes a eu copie.

La préfecture de police dresse cette analyse : "La situation continue d’être préoccupante dans les stations-services des Bouches-du-Rhône avec un taux de rupture sur au moins un produit (gazole ou essence) de 42 % le 24 mars dans le département."

Il suffit de consulter la carte interactive des stations ouvertes pour le constater.

"La crainte de pénurie pousse encore de très nombreux automobilistes à se rendre dans les stations approvisionnées dès qu’elles sont livrées. Les stocks de ces stations sont de ce fait très rapidement épuisés et, en raison de l’insuffisance de l’offre de carburants et du phénomène de surconsommation, elles ne peuvent donc satisfaire l’ensemble de la demande", constate la préfète de police des Bouches-du-Rhône en préambule de cet arrêté.

Douze stations pour les professions prioritaires

Cet arrêté dresse la liste de douze stations-services réquisitionnées "pour une durée de 48 heures à compter du dimanche 26 mars à 6 heures, aux fins d’approvisionnement en carburant des seuls véhicules des professions prioritaires." Voici ces stations dans les Bouches-du-Rhône :

  • Carrefour Bonneveine, 112, avenue de Hambourg à Marseille (8e) ;
  • Carrefour Vitrolles, route nationale 113 à Vitrolles ;
  • Carrefour Market Salon, avenue de Bretagne à Salon-de-Provence ;
  • Carrefour La Ciotat, chemin de Virebelle à La Ciotat ;
  • Carrefour Châteauneuf-les-Martigues, RD 568 à Châteauneuf-les-Martigues ;
  • Total Energies Le Jarret, 70, bd Françoise-Duparc à Marseille (4e) ;
  • Total Energies Littoral Marseille, 450, chemin du littoral à Marseille (16e) ;
  • Total Energies Pont Van Gogh, 1, av. Bachaga-Boualem à Arles ;
  • Total Energies Galice, 16, route de Galice, à Aix-en-Provence ;
  • Total Energies Platrières, 1140, route d’Avignon, Célony,  à Aix ;
  • Total Energies Mas neuf, 2, avenue du S à Miramas ;
  • Total Energies Le Pin Vert, avenue Roger-Salengro à Aubagne.

Autre signe d'inquiétude concernant l'approvisionnement en carburant : le mouvement social ne faiblit pas dans l'industrie pétrochimique et les activités connexes dans les Bouches-du-Rhône.

Selon les informations de France 3 Provence-Alpes, quelque 45 navires sont ainsi en rade au large de Fos-sur-Mer, dans l'impossibilité de décharger leur cargaison. Parmi eux, on compte une quinzaine de pétroliers.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité