• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Réchauffement climatique. A Marseille, le navire de Plastic Odyssey est propulsé par des déchets plastiques

© France 3
© France 3

Lutter contre le réchauffement climatique, c'est recycler les déchets. Gros plan sur un bateau qui avance grâce aux vieux plastiques. C'est l'idée de deux anciens élèves de l'école de marine marchande de Marseille. Le projet de Plastic Odyssey est de faire le tour du monde à bord de ce catamaran.

Par Ludovic Moreau

"Le plastique a trop de valeur pour finir dans l'océan", un slogan qui semble prendre le problème des déchets plastiques dans l'océan par un autre bout, c'est le slogan de Plastic Odyssey, une équipe d'anciens étudiants de la Marine Marchande à Marseille. Pendant que 18 tonnes de plastique sont rejetées en mer chaque minute, de nombreuses initiatives, locales ou nationales, cherchent à réduire ou à recycler ces déchets. Le projet Plastic Odyssey va plus loin, il s'agit d'utiliser les déchets plastiques de l'océan comme carburant.

Je me suis dit pourquoi ne pas utiliser cette ressource (déchets plastique) qui est abandonné dans l'océan et de permettre à des gens de vivre

raconte Simon Bernard, navigateur et co-fondateur de Plastic Odyssey.
 

Un prototype dans le Vieux-Port

Un catamaran de six mètres de long, baptisé "Ulysse" est installé dans le Vieux Port de Marseille. L'équipe de Plastic Odyssey organise une tournée promotionnelle. Elle souhaite démontrer qu'il est possible de transformer le plastique non recyclable en carburant, capable de propulser les moteurs du navire.
Le catamaran est équipé d'une unité de pyrolyse :

La chaleur transforme le plastique en diesel et en essence. Un kilogramme de plastique peut produire jusqu'à un litre de carburant

indique Plastic Odyssey.
Le prototype "Ulysse" est à voir dans le Vieux Port jusqu'au 22 septembre, les visites sont gratuites et sans rendez-vous.
  

Le projet Plastic Odyssey

"Ulysse" n'est en réalité qu'un prototype modèle réduit. Le projet Plastic Odyssey c'est de faire le tour du monde pendant trois ans, à bord d'un navire de 25 mètres de long et propulsé grâce aux déchets plastique de l'océan. Un catamaran transformé en usine de recyclage et de transformation.
Toutes les technologies modernes de recyclage seront concentrées sur le navire. Une unité de stockage et de broyage des déchets non-recyclables sera située à l'arrière, tout comme l'unité de transformation par pyrolyse. Le carburant servira à alimenter un groupe électrogène pour fournir l'électricité aux moteurs. Au centre du bateau, une unité de tri des déchets équipée de capteurs pour séparer les déchets recyclables et non-recyclables. Les déchets recyclables pourront être revalorisés en briques ou mobiliers par exemple.
Le projet est marseillais, le port d'attache de ce futur navire sera Marseille.
 

Un tour du monde en 2020

Le futur navire de 25 mètres sera construit en 2019 et ensuite, l'équipe Plastic Odyssey partira de Marseille en mars 2020, pour un tour du monde de trois ans. Au cours de leur périple, ils navigueront le long des côtes d'Afrique, d'Asie, du Pacifique et d'Amérique Latine. Ce long voyage a pour but de rencontrer les populations, d'inciter et d'initier des projets de recyclage des déchets plastiques de l'océan.
Chaque année, plus de 9 millions de tonnes de plastique sont rejetées en mer. En 2050, l'ONU Environnement prédit que l'océan contiendra plus de matière plastique que de poissons.

Reportage : Sidonie Canetto et Sylvie Garat

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus