Règlements de comptes à Marseille : trois suspects écroués dans l'affaire de la cité de la Marine Bleue

Trois des membres présumés de l'équipe impliquée dans un règlement de comptes à la cité de la Marine Bleue le 22 août ont été mis en examen et écroués. Parmi eux, un Marseillais présenté comme un membre important du narco-banditisme.
Deux jeunes de 25 ans ont perdu la vie dans un règlement de compte à la Marine Bleue le 22 août.
Deux jeunes de 25 ans ont perdu la vie dans un règlement de compte à la Marine Bleue le 22 août. © FRANCK PENNANT/LA PROVENCE/MAXPPP

A l'issue de leur garde à vue, trois des six suspects interpellés la semaine denière ont été écroués, indique ce mardi soir la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens, dans un communiqué. Ils sont soupçonnés d'être impliqués dans le règlement de comptes qui a fait deux morts à la cité de la Marine Bleue, dans le 14e arrondissement de Marseille le 22 août dernier. 

Ils ont été présentés devant un juge d'instruction dans le cadre d'une ouverture d'information ouverte au terme de la procédure de flagrance des chefs de assassinats en bande organisée, destruction par incendie en bande organisée, recel de vol en bande organisée, détention d'armes de catégorie A et B et participation à une association de malfaiteurs en vue de la préparation de crimes en bande organisée.

"Conformément aux réquisitions du parquet, seul le nommé KM a été mis en examen sur l'ensemble de ces chefs et notamment pour assassinats en bande organisée les deux autres ayant été mis en examen des autres chefs ci-dessus mentionnés", précise le parquet. 

L'homme âgé de 37 ans est présenté par les enquêteurs comme un membre éminent du narco-banditisme marseillais, patron du plan stups de la cité des Oliviers. En cavale depuis deux ans, il a été interpellé le 31 août en Seine-et-Marne.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
règlements de comptes faits divers criminalité justice société