“Shéhérazade” un film tourné dans les quartiers de Marseille

Le réalisateur Jean-Bernard Marlin avec les deux principaux acteurs, Kenza Fortas et Dylan Robert au festival du film d'Angoulême / © Photo AFP/Yohan Bonnet
Le réalisateur Jean-Bernard Marlin avec les deux principaux acteurs, Kenza Fortas et Dylan Robert au festival du film d'Angoulême / © Photo AFP/Yohan Bonnet

"Shéhérazade", premier long métrage du réalisateur Jean-Bernard Marlin, tourné dans les quartiers de Marseille. L'histoire d'amour d'une prostituée mineure et d'un garçon délinquant de 17 ans. Les deux rôles sont tenus par des acteurs non professionnels. Ils sont les invités du 19/20 ce mardi soir.

Par Marc Civallero

Le film"Shéhérazade" est sorti en salles mercredi 5 septembre : une histoire d'amour entre deux ados, sur fond de prostitution et de mafia, située dans les quartiers Nord de Marseille. Les acteurs principaux ne sont pas des professionnels. Ils sont les invités de notre journal télévisé à 19h ce soir.

Ce premier long métrage de Jean-Bernard Marlin vient d'être triplement primé au festival d'Angoulême, un réalisateur qui nous explique comment il s'est préparé pour cette réalisation:

"Pour ce film, je suis resté entre 6 et 8 mois avec de jeunes prostituées de Marseille, dans le quartier près de la gare Saint Charles. Je les ai écoutées, observées dans la rue, elles m'ont raconté leurs histoires d'amour, leurs relations amoureuses. J'avais trouvé ça bouleversant. L'écriture du scénario vient aussi de tout ce temps d'observation ou d'écoute pour être au plus juste et au plus près du réel, d'être dans quelque chose de vrai."

Jean-Bernard Marlin a déniché les deux acteurs principaux, Kenza Fortas et Dylan Robert, dans les rues de Marseille. Ni l'un ni l'autre ne se destinait à devenir acteurs.

Kenza avait arrêté l’école en 3e et Dylan purgeait une peine de prison de 3 mois. Une éducatrice indique au jeune homme, d’aller passer le casting organisé par Jean-Bernard Marlin. il tente sa chance et remporte le rôle.  il explique :

«Dans ma tête, je ne pensais pas pouvoir remporter le rôle donc je n’avais pas le trac, Quand t’es en prison, t’es pas bien, t’as l’impression que ton âme est moisie. T’as l’impression d’être vivant et mort à la fois. Chaque jour se ressemble et se répète à l’infini. Parfois tu tentes de changer un peu la routine, mais ça ne marche pas. Je ne savais pas que j’allais faire des films. Si je peux continuer, j’y vais en courant. J’ai envie de faire des rôles totalement différents ou peut-être une école de théâtre».

De son côté Kenza qui joue le rôle de Séhérazade se confie en ces termes :

" ce film est le premier projet que j'accompli du début à la fin, il y a beaucoup de clichés sur Marseille et "Shéhérazade" montre la ville sous un autre angle. J'ai Grandi à Marseille, et ce qui s'y passe nous touche tous"

"Shéhérazade"
commentaire Olivier Gerbi

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Samuel Le Bihan présente un prototype censé transformer le plastique en diesel à Antibes

Les + Lus