SNCF: les usagers des TER des quartiers nord lancent une pétition pour remettre les arrêts supprimés

Les nouveaux horaires de TER mis en place par la SNCF sur la ligne 12 entre Aix-en-Provence et Marseille suscitent le mécontentement des usagers des quartiers nord dont trois gares ne sont plus desservies comme avant. Ils ont lancé une pétition en ligne contre ces changements d'horaires.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Pour les usagers des TER des quartiers nord de Marseille tout est devenu plus compliqué dans leurs déplacements depuis le 10 décembre. Depuis cette date, la SNCF a mis en place de nouveaux horaires sur la ligne 12 en prévision de travaux de modernisation importants à réaliser d'ici quelques mois sur la ligne Aix-Marseille. Résultat : beaucoup mois d'arrêts dans les gares de La Busserine, Sainte-Marthe et Saint-Joseph. 

Un tiers de trains en moins


Avec cette  nouvelle organisation de la ligne 12 , la SNCF a supprimé un tiers de ses TER. Les usagers se sentent sacrifiés et ils ont lancé une pétition mise en ligne qui a recueilli plus de 630 signatures

"Les nouveaux horaires de TER sur la ligne 12 en PACA (Marseille Saint-Charles à Aix-en-Provence) sont disponibles sur le site, et les trains respectent ces nouveaux horaires depuis le 10 décembre 2017. Cependant, beaucoup de ces trains ne s'arrêtent plus aux trois gares suivantes : Saint-Joseph le Castellas, Sainte-Marthe en Provence et Picon-Busserine." déplorent les usagers. 

Trajet long et coûteux


Les usagers décrivent l'enfer que c'est devenu pour aller au travail ou à la fac tous les matins : "Plusieurs étudiants d'Aix-en-Provence (et des travailleurs) prennent les trains de cette ligne à partir de ces arrêts, mais à cause des nouveaux horaires, ils ne seront plus en mesure d'être à l'heure pour leurs cours ou leur travail sans se lever plus tôt pour aller à la gare la plus proche (donc Marseille Saint-Charles ou Saint-Antoine), et le trajet pour y aller est long et coûteux. La SNCF oblige donc ces personnes à se lever plus tôt qu'ils ne se levaient déjà avant ce changement d'horaires, alors qu'un arrêt de train se trouve à deux pas de chez eux".

Les trains qui assurent la desserte de la ligne Aix-Marseille ne font plus d'arrêt avant Saint-Antoine et à partir de là les usagers doivent se débrouiller avec les correspondances et les bus.

La SNCF semble oublier qu'il y a aussi des personnes qui prennent le train à partir des gares dans les quartiers nord de Marseille.
 

Dans le Luberon aussi


"Ces nouveaux horaires pénalisent grandement les personnes qui jusque-là prenaient ce train, qui mettront peut-être deux fois plus de temps pour arriver à destination", fait remarquer Daryl, l'initiateur de la pétition.

Le 9 décembre dernier, des usagers et élus du sud Luberon avaient eux aussi dénoncé la fermeture de la gare de Pertuis liée à ces travaux sur la ligne Aix-Marseille qui vont durer quatre ans.