Un concert de l'Orchestre philharmonique en hommage à Henri Verneuil à l'Opéra de Marseille

Un concert des musiques de films d'Henri Verneuil ouvrira samedi la saison symphonique de l'Opéra de Marseille. L'Orchestre philharmonique, dirigé par Jean-Claude Petit, rendra hommage au célèbre cinéaste marseillais d'adoption.

Le clan des siciliens, Le casse, Mayrig ou encore 588, rue paradis, rappelleront des souvenirs à certains. Ces films, mis en scène par Henri Verneuil, ont des musiques qui ont marqué les esprits du plus grand nombre. 

Samedi, à l'Opéra de Marseille, sera l'occasion parfaite pour se remémorer les musiques de ses films les plus connus, composées par les plus grands virtuoses du 20e siècle : Maurice Jarre, Ennio Morricone, Joseph Kosma, Michel Magne, George Delerue, Jean-Claude Petit, Paul Durand. 

Alors que les répétitions ont débuté à l'Opéra, Patrick Malakian, le fils d'Henri Verneuil, se livre sur cette aventure. 

Jean-Claude Petit en chef d'orchestre  

L'histoire commence en 2020 quand l'Unesco décide de mettre à son calendrier officiel les 100 ans de la naissance de son père.

"Ce qui a été quelque chose de satisfaisant et de très touchant", confie-t-il. Pour l'occasion, l'ambassade d'Arménie souhaite réaliser un évènement, et entre alors en contact avec Patrick Malakian. Ensemble, ils réfléchissent à la forme que cet hommage pourrait prendre. 

"Il a fait 35 longs-métrages, je trouvais ça trop réducteur de simplement diffuser Mayrig. On a la chance d’avoir un metteur en scène qui a travaillé avec les plus grands compositeurs. Alors je leur ai proposé de faire un concert avec un orchestre philarmonique qui rejoue certaines musiques de films de papa", raconte-t-il.

C'est pour cette raison d'ailleurs, que Patrick Malakian n'a pas hésité une seule seconde en désignant Jean-Claude Petit comme chef d'orchestre, qui n'est autre que le compositeur de Mayrig et 588 rue paradis.

Cet art que l’on écoute et qui déclenche tous les autres sens, comme aime le dire son fils. "La musique ça me touche parce qu’il l'a traitée d’une façon très particulière. Chaque musique de film est un personnage chez papa."

Paris, Erevan, Marseille

Comme à son habitude, le Covid est venu mettre son grain de sel et a chamboulé la programmation de l'évènement, qui a été reporté deux fois pour être finalement annulé. Il finit par avoir lieu le 29 septembre 2021, à Paris, dans une salle comble. Quelques mois plus tard, un second concert est organisé en Arménie, à Erevan. 

" Après ces concerts à Paris et à Erevan, je me dis : dans les endroits qui ont compté pour mon père, c'est pas possible qu’il n’y ait pas Marseille. C’est sa terre d’accueil, il est arrivé apartheid et c’est à Marseille que tout a commencé. J'aime dire que c’est juste, de le faire ici." Henri Verneuil est Arménien et est arrivé à la cité Phocéenne à l'âge de quatre ans.

Nous voici donc à Marseille, à quelques jours du jour-J. Rien n'est un hasard dans toute cette aventure. Et le choix de l'Opéra n'en est pas un non plus.

"Il y a 30 ans, à la même période, on était sur la scène de l'Opéra de Marseille, avec papa, pour faire l’avant-première de Mayrig et 588, rue paradis", raconte Patrick Malakian, touché par ce souvenir. 

Trois concerts remplis d'émotions pour le fils du metteur en scène. " Celui-là étant le dernier, c’est encore plus d’émotion. Au-delà du fait que ce sont des musiques qui me parlent, c’est aussi un aboutissement. Et puis parce que c’est Marseille."

Le rendez-vous est donc donné ce samedi 22 octobre, à 20h, à l'Opéra de Marseille, pour se replonger dans les souvenirs des plus grandes musiques d'Henri Verneuil. Pour cette dernière, chaque musique de film sera précédée du film annonce de l'époque. Et ce, quelques jours après la date anniversaire du metteur en scène, né le 15 octobre 1920.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité