Incendie d'une quarantaine de bateaux à Marseille, la piste criminelle privilégiée

Au lendemain de l'incendie qui a ravagé une quarantaine de bateaux stockés dans le port à sec de l'Estaque à Marseille, "la piste criminelle est privilégiée", a-t-on appris mercredi auprès de la police.

17/12/2019. Violent incendie à l'Estaque, une quarantaine de bateaux détruits à Marseille (Bouches-du-Rhône).
17/12/2019. Violent incendie à l'Estaque, une quarantaine de bateaux détruits à Marseille (Bouches-du-Rhône). © MN/BMPM/SM AEDO
Il était 23 heures quand les marins-pompiers ont été alertés par d'immenses flammes au quai de la Lave, dans le quartier de l'Estaque, au nord de la cité phocéenne.

Une cinquantaine de soldats du feu ont été mobilisés toute la nuit pour tenter d'empêcher le sinistre de se propager aux bateaux entreposés les uns au dessus des autres.

Dans un post, les marins-pompiers rendent compte de l'importance du sinistre. 
[BMPM ACTU] Retour en vidéo sur l'intervention de cette nuit au port à sec, quai de la Lave (16e arr)

[BMPM ACTU] Retour en vidéo sur l'intervention de cette nuit au port à sec, quai de la Lave (16e arr) Marine Nationale Etre Marin Ville de Marseille Département des Bouches-du-Rhône Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur Sapeurs-pompiers de France Sécurité civile Aix-Marseille-Provence Métropole

Publiée par Bataillon de Marins Pompiers de Marseille sur Mardi 17 décembre 2019
L'intervention des pompiers a permis de sauver 11 bateaux directement au contact de l'incendie.

L'incendie ne s'est pas propagé aux racks de stockage situés à proximité et aux 410 bateaux qui y étaient entreposés, a précisé le BMPM. Après sept heures de lutte, au petit matin, le feu était éteint.  

40 bateaux détruits. Retour sur une nuit de lutte 👉 https://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/marseille/violent-incendie-estaque-vingtaine-bateaux-detruits-marseille-1763815.html

Publiée par France 3 Provence-Alpes sur Mardi 17 décembre 2019
Une quinzaine de bateaux stockés dans le port à sec de la Pointe Rouge, au sud de Marseille, avaient déjà été détruits par les flammes en mai, là aussi dans un incendie a priori criminel.  Les images des caméras de vidéo-surveillance montraient distinctement deux hommes encagoulés mettre le feu avant de repartir.

Le même port à sec de la Pointe Rouge avait déjà été touché par un incendie en octobre 2017. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers pompiers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter