Métropole Aix-Marseille : "On est en train de réduire à néant les communes", déclare Sophie Joissains après sa démission

Vendredi 19 novembre, la maire d'Aix-en-Provence a démissionné de son poste de vice-présidente de la métropole, après avoir reproché un "double discours" de Martine Vassal, sur l'aide aux communes. Yves Moraine, vice président à la métropole, dénonce "une sortie surréaliste".

La scène s'est déroulée en plein conseil de la Métropole d'Aix-Marseille, vendredi 19 novembre. Sophie Joissains, maire d'Aix-en-Provence (UDI), a présenté sa démission à Martine Vassal (LR).

Après un débat houleux sur les orientations budgétaires de la collectivité territoriale, elle a quitté son poste de vice-présidente. 

Elle reproche à Martine Vassal, présidente de la Métropole, d'avoir "un double discours" sur la défense des communes. 

Moins de compensations pour les communes ?

La maire d'Aix-en-Provence a spécifiquement visé les discussions entre la présidente de la Métropole et le chef du gouvernement, Jean Castex, sur un amendement.

Un amendement qui doit réviser les attributions de compensations : des aides reversées par la métropole aux communes. 

Un discours conclu par un coup d'éclat "Je vous présente ma démission de cette vice-présidence, devenue totalement factice."

"Tous les maires ont peur"

Au micro de France 3, ce samedi, la maire d'Aix-en-Provence persiste et signe.  "On est en train de réduire à néant les communes, de nous amputer de nos budgets." 

Sophie Joissains dénonce également les pressions que ferait peser Martine Vassal sur les communes, en étant à la fois à la tête de la Métropole et du Département. "Tous les maires ont peur : les communes ont besoin des subventions du département."

Petites phrases assassines 

Lors du conseil de la Métropole, Martine Vassal n'a pas répondu sur le fond, mais n'a pas hésité à faire un procès en légitimité. Évoquant, Maryse Joissain qui a démissionné le 17 novembre, laissant la place à sa fille

"Je comprends que pour vous ce soit très compliqué de prendre sa suite", a raillé la présidente Martine Vassal. 

"Un énième épisode de la famille Joissains contre la Métropole"

Yves Moraine, 11ème vice président à la Métropole, dénonce : "Une sortie surréaliste, enfantine et irresponsable, un énième épisode de la famille Joissains contre la Métropole'"

"Il n'est pas question d'accepter une baisse des compensations d'attributions pour l'exécutif de la Métropole", affirme l'élu Républicain, qui se veut rassurant. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique