Cet article date de plus de 6 ans

Ambiance chaleureuse pour le premier jour du Mondial à pétanque

Dès 7h ce dimanche matin, les équipes ont afflué au parc Borély à Marseille pour le premier jour de cette édition 2015 du Mondial à pétanque. Alors que les parties s’apprêtent à commencer, l’ambiance est à la bonne humeur.
Pour le premier jour du mondial à pétanque, les candidats affluent au bureau des inscriptions.
Pour le premier jour du mondial à pétanque, les candidats affluent au bureau des inscriptions. © Astrid Garaude
Le Mondial à pétanque a débuté ce dimanche, une journée exceptionnelle. Ce ne sont pas moins de 4160 triplettes qui se sont engagées. Au programme du jour, parties en cascade mais surtout bonne humeur et partage. 
Cette équipe originaire de Gand en Belgique vient pour la 13e fois.
Cette équipe originaire de Gand en Belgique vient pour la 13e fois. © Astrid Garaude
Pour la treizième fois, cette triplette vient de Belgique pour participer au Mondial à pétanque

 Ici l’ambiance est vraiment particulière…et puis il y a le pastis "


s’exclame Marc. Son coéquipier Jean-Pierre, capitaine, confirme « L’ambiance est différente des autres compétitions auxquelles nous participons ». Logés à La Ciotat, l’équipe prévoit de rester les cinq jours de compétition.

Prendre du plaisir

Yann lui vient de moins loin, Aix-en-Provence. Adepte depuis dix ans de ce rendez-vous incontournable de la pétanque, il est venu seul. « Je me suis inscrit et je vais trouver des co-équipiers sur place ! ». Confiant il précise : « C’est une façon de faire des rencontres, on ne sait pas sur qui on va tomber ! ».

Claude est un adepte depuis 27 ans. Arrivé hier de Valence, il insiste « Ici c’est le rendez-vous de l’amitié ». L’important c’est de « s’amuser et de passer un bon week-end avec ses collègues ». Chantal est venue avec lui, elle est également joueuse : « Je suis licenciée dans un club mais je ne joue pas à fond ». Pour sa toute première participation au mondial, elle entend avant tout prendre du plaisir.

Joueurs débutants ou plus aguerris, tout le monde se croise au mondial 

Quelques mètres plus loin, une triplette toute jeune se presse près du bureau des inscriptions. Agés de 20 à 27 ans, ces Avignonnais sont surtout là pour le « fun ». Le capitaine de la triplette affirme

La pression, nous on la boit ! "


Pas de stress donc…
Ces étudiants originaires de Nice testent le terrain avant leur match;
Ces étudiants originaires de Nice testent le terrain avant leur match; © Astrid Garaude
Plus loin des étudiants niçois s’entraînent déjà : « Nous ne connaissons pas bien ce terrain alors on préfère le tester avant d’affronter nos adversaires ». Mais Julien, Jonathan et Yann relativisent « On ne s’entraîne que depuis deux semaines alors je ne pense pas que l’on ait nos chances ». Pour certains en revanche l’enjeu est plus sérieux. La triplette Ratovondrahona est là « pour gagner ».

Madagascar est l’une des meilleures équipes du monde"


affirme Apolon. A l'hippodrome Borély, Yves s'apprête à jouer. Il fait son retour au Mondial à Pétanque, âgé de 73 ans, il n’est pas venu depuis plus de 20 ans. « Cette année mes amis m’ont motivé, et me voilà ! ». Il ajoute « il fait très chaud, ce n’est pas facile mais je viens surtout pour passer un bon moment ». En joueur chevronné, il délivre quelques conseils « Il faut rester concentré et garder la tête froide, être calme voilà ce qui est important pour être un bon joueur de pétanque ». Sa femme le soutient, accoudée à la barrière de l’hippodrome : « j’ai une glacière remplie d’eau fraîche pour les aider à tenir le coup ».
Les supporters cherchent un peu de fraîcheur.
Les supporters cherchent un peu de fraîcheur. © Astrid Garaude
S’hydrater, rester à l’ombre et chercher le frais, voilà qui est bien compliqué en ce premier jour du mondial avec un thermomètre qui frôle les 35° alors qu’il n’est pas 10h. Ce groupe de supportrices venue de Toulon a choisi de rester sous les arbres « On est des demi-supportrices » plaisante la jeune femme. Avec cette chaleur mieux vaut se préserver un peu. « De toute façon, il sont surtout venus pour le pastis de fin de match », ajoute-t-elle dans un rire.

Ce dimanche, le Mondial à pétanque est un rendez-vous populaire et familial. Du sport oui mais aussi de la détente et de la bonne humeur. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque