Les comptes de campagne de 6 têtes de liste PS-EELV à Marseille invalidés

Patrick Mennucci et Marie-Arlette Carlotti candidats socialistes malheureux à la mairie de Marseille. / © BORIS HORVAT / AFP
Patrick Mennucci et Marie-Arlette Carlotti candidats socialistes malheureux à la mairie de Marseille. / © BORIS HORVAT / AFP

Les comptes de campagne de six des huit candidats PS-EELV  aux dernières municipales à Marseille ont été invalidés. Les têtes de liste Patrick Mennucci et de Samia Ghali ne sont pas concernés. 

Par Annie Vergnenegre

La Commission nationale des comptes de campagne (CNCCFP) a invalidé les comptes de campagne de six têtes de liste PS-EELV aux municipales marseillaises de 2014 . Sont concernés l'ex-ministre PS Marie-Arlette Carlotti, Eugène Caselli, Karim Zeribi, Christophe Masse, Garo Hovsepian et Anne  Annie Lévy-Mozziconacci. 

La CNCCFP vient de m'informer qu'elle ne validait pas mon compte de campagne. Jamais ma probité n'a été mise en cause. Cette décision repose sur la seule faute professionnelle du cabinet d'expert-comptable",


a réagi Mme Carlotti dans un communiqué.
Les comptes de Patrick Mennucci, qui avait conduit la liste PS-EELV et ceux de la sénatrice PS Samia Ghali, seule tête de liste à avoir emporté une mairie de secteur après la défaite de la gauche, ont en revanche été validés. 

Hors délai

Début septembre, dans un courrier adressé aux têtes de liste de la gauche -sept PS et un EELV-, le rapporteur de la Commission avait prévenu qu'il demanderait le rejet de leurs comptes.
En cause, le dépôt au-delà de la date limite -le 30 mai- de comptes rectificatifs, afin de corriger des erreurs. Aucune modification des comptes n'est possible après cette date, rappelait le rapporteur dans ce courrier. Le rejet des comptes de campagne implique le non-remboursement par l'État des dépenses du candidat et un risque d'inéligibilité pour une durée pouvant aller jusqu'à trois ans.

Sur le même sujet

Expédition au large de l'Amazone

Les + Lus