FRISE INTERACTIVE. Le Mondial à pétanque en 15 dates-clés

Depuis 1962, le Mondial La Marseillaise à Pétanque anime le début de l'été à Marseille. Pour revivre en images les grandes heures du concours et de ses héros, les Pisapia, Foyot, Quintais, Rocher, feuilletez nos archives télévisées de ces 50 dernières années avec à notre frise interactive.

Avec ses plus de 10.000 joueurs et ses 200.000 spectateurs, réunis sur 6 jours à Marseille pour cette édition 2016, le Mondial La Marseillaise à Pétanque s'est imposé comme le plus grand tournoi au monde. Traditionnellement, le coup d'envoi est donné le premier dimanche de juillet.
Tout a commencé en 1962. Inventeur d'une célèbre marque de pastis, le Marseillais Paul Ricard (1909-1997) s'associe au quotidien La Marseillaise pour créer une grande manifestation populaire autour de ce qui n'est à l'époque qu'un jeu de plage ! Le critérium Ricard-La Marseillaise est né. 1050 joueurs participent à la première édition. La finale réunit 5000 spectateurs au stade de l'Huveaune.

7 victoires, record à battre 

Deux ans plus tard, Albert Pisapia (1922-2012) remporte sa première victoire. Il est toujours aujourd'hui le détenteur du record de 7 victoires au Mondial : 1964,1966,1971,1979, 1982,1985, 1990.

Un autre grand nom de la légende bouliste, c'est  Jean Kokoyan, dit le "Sphinx", il a inscrit 6 fois son nom au livre d'or du Mondial. 1968, 1972, 1980,1981, 1983,1984.

En 1974, pour la première fois dans l'histoire de la pétanque, un parisien Marc Foyot remporte le Trophée. Avec Mélis, Authieu,ils composent la seule triplette à s'être imposée trois années consécutives Le concours prend du même coup une dimension nationale.

Quand on parle du Mondial, un homme est incontournable. C'est son président, l'infatigable Michel Montana. Sous son impulsion, le petit concours de pétanque est devenu Mondial.

En 1985 c'est la consécration. Yves Mourousi et Marie-Laure Augry  mettent La Marseillaise à pétanque en direct sur TF1 attirant au tournoi de Marseille de nombreuses vedettes du Showbiz. Marie-Laure Augry anime une émission depuis 1993 peandant toute la compétition pour France 3.
 

Les dames aussi 

Depuis 2002, les femmes ont leur concours à part, le Grand Prix Féminin EDF. Elles représentent 25 à 30 % des joueurs du Mondial.

En 2002, Marc Foyot associé à Dominique UsaiI et Pascal Milei, remporte son sixième titre face à l’équipe Daniel Rizo, Antoine Fernandez et Lionel Miquel. A ce jour il n'a toujours pas réussi à égaler Albert Pisapia. Peut-être en 2016 avec le jeune prodige Tyson Molinas et et son oncle Vigo Dubois ?

Lui aussi rêve de conquête à Marseille, 5 fois vainqueur du Mondial, Philippe Quintais est par ailleurs 8 fois champion du monde, 5 fois champion de France de triplettes. C'est un des rares boulistes français à vivre de son sport. 

Grand absent depuis trois éditions à cause d'une histoire de sponsors, Dylan Rocher s'est fait un nom dans l'univers bouliste à 18 ans en remportant le Mondial avec Antoine Dubois et Stéphane Robineau. Le jeune homme originaire du Mans a depuis intégré l'équipe de France et affiche un beau palmares ; 3 fois Champion du Monde, 7 fois Champion d Europe, 4 fois Champion de France.

En 2014, pour la première fois dans l'histoire du tournoi, une équipe 100% étrangère arrive en finale sur le Vieux Port. Le trio malgache Falimanantsoa, Rahaingoson et Randrianandrasano s'incline devant Georges Delys, Frédéric Bauer et Gérard Garagnon, qui remportent leur 2e titre à Marseille, après celui de 1986. La triplette de Puccinelli, vainqueur en 2015, remet en jeu son titre cette année.