Cet article date de plus de 7 ans

Garagnon, Bauer et Délys sacrés Rois de la Marseillaise

Cette 53ème Marseillaise vient de s'achever sur le Vieux-Port avec le sacre de l'équipe Garagnon face à l'équipe de Madagascar sur le score de 13 à 9. Les vainqueurs ont livré une partie solide de bout en bout, tandis que les Malgaches ont présenté des failles.
Georges Délys harangue son public
Georges Délys harangue son public © France 3 Provence-Alpes
Les plus costauds et réguliers ont gagné. Gérard Garagnon, Frédéric Bauer et Georges Délys ont logiquement remporté cette Marseillaise, 53 ème du nom. Pourtant, l'entame tournait rapidement en faveur des redoutables Malgaches, qui livraient une grosse partie au tir, avec le bombardier chef Luc Rahaingoson, dit Kely. Si bien qu'ils prenaient l'avantage 4 à 2.


Frédéric Bauer solide au tir

Mais l'équipe Garagnon a courbé le dos sous la tempête, costaude et déterminée. A l'image du tireur Frédéric Bauer, imperturbable droit armé. A la cinquième mène, il réalise ainsi un superbe carreau. Là, les Malgaches passent à travers, et laissent un boulevard à leurs adversaires, qui en profitent, marquent 3 points, et repassent devant, 5 à 4.La mène suivante, un coup de bouchon va encore permettre à l'équipe Garagnon de creuser l'écart, avec 2 points supplémentaires qui les amènent à 7 à 4.Juste derrière, la formation Garagnon réalise une belle mène, avec deux nouvelles frappes de Frédéric Bauer, suivies d'un tir de l'efficace Georges Délys : 8 à 4.

Les Malgaches recollent au score

Mais les Malgaches vont profiter dès la mène qui suit du mauvais jeu de leurs adversaires : Frédéric Bauer faisait trou, puis Délys l'imitait avant de laisser le point à l'équipe de Madagascar, qui en profitait en inscrivant 2 points : 8 à 6. Dès la mène suivante, les Malgaches décidaient de tourner, et Jean-Jacky Radrianandrasana, dit Robot, prenait le tir à la place de Kely, un peu trop en demi-teinte. Une formule qui aurait pu rapporter gros. En effet, Robot réussissait un superbe recul suivi d'une frappe, et Kely le suivait d'un tir cadré, avant de chiquer sur un tir à 4 ! Un seul point, et 8 à 7. Deux mènes plus loin, Frédéric Bauer passait à vide, et les Malgaches engrangeaient 2 nouveaux points, et le score affichait alors 9 à 9. Là, une défaillance de Kely permettait à l'équipe Garagnon d'ajouter 2 points dans son escarcelle, et de mener 11 à 9.Juste la mène qui suit, le solide Frédéric Bauer frappait double. Et Georges Délys, décidément très efficace à sa place de milieu, réussissait deux tirs particulièrement compliqués, et laissait ainsi la boule de gagne dans les mains de Gérard Garagnon. L'expérimenté pointeur, déjà vainqueur ici en 1986, ne laissait pas passer une telle occasion, et glissait le 13 ème point de la victoire ! Georges Délys alors se jetait sur lui pour l'enlacer : il venait de remporter son premier titre ici, après sa défaite en finale en 2011.


Les meilleurs moments de la finale Garagnon... par france3provencealpes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque pétanque