Latcho Divano célèbre les cultures roms et tziganes

Une exposition est consacrée à l'artiste rom Ceija Stojka, écrivaine et peintre, rescapée des camps nazis. / © Estelle Matthieu
Une exposition est consacrée à l'artiste rom Ceija Stojka, écrivaine et peintre, rescapée des camps nazis. / © Estelle Matthieu

Le Festival Latcho Divano, dont la 10e édition se déroule à Marseille jusqu'au 8 avril, se fixe comme objectif de faire découvrir la richesse des patrimoines cultures roms et tziganes. A l'affiche notamment, une très belle expo de l'artiste rom Ceija Stojka. 

Par Annie Vergnenegre

L'artiste rom Ceija Stojka, écrivaine et peintre est une rescapée des camps nazis. Elle a été déportée à l’âge de 10 ans avec toute sa famille.  Elle a survécu à trois camps de concentration : Auschwitz, Bergen-Belsen et Ravensbruck.
© Latcho Divano
© Latcho Divano
L'artiste autrichienne est décédée en 2013. Autodidacte, elle n'a commencé à peindre et à écrire qu'à l’âge de 50 ans. Elle a fait de son expérience douloureuse dans les camps un parcours artistique de renaissance et de partage contre l'oubli et le déni.

Ceija Stojka , une artiste rom dans le siècle

Son œuvre prolifique et expressive, qualifiée d’art populaire ou art brut, est ici présentée pour la première fois en France. 

Le Festival Latcho Divano se déroule jusqu'au 8 avril . A l'affiche, expositions gratuites, cinéma, concerts, théâtre, littérature, stage de danse, de chant, de cuisine ou de langue ramani de belles rencontres… 

Voir le programme complet du festival 

Exposition Ceija Stojka, jusqu'au 16 avril, 11h à 19h , salle des machines de la Friche de la Belle de Mai, 41 rue Jobin 3e Marseille, entrée gratuite.

Marseille : marche blanche pour Engin

Les + Lus