• SOCIÉTÉ
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SPORT
  • FAITS DIVERS
  • CULTURE

Marseille : la pelleteuse du promoteur attaque le site antique de la corderie en voie d'être classé

La pelleteuse sur le site de la Corderie / © La Marseillaise
La pelleteuse sur le site de la Corderie / © La Marseillaise

Les travaux du promoteur en vue de construire un immeuble sur le site de Corderie à Marseille  ont débuté ce matin. Un site antique qui doit être en partie classé par la Ministre de la Culture. Sur place, les riverains parlent de désastre.

Par Jacques Paté

Beaucoup d'émotion ce matin dans le quartier d'Endoume dans le 7eme arrondissement de Marseille et sur les réseaux sociaux. En effet, la pelleteuse du promoteur immobilier Vinci  a débuté ce matin les travaux en vue de la construction d'un immeuble d'habitation "Les Loges" . Comme en témoignent les photos publiées sur les réseaux sociaux . Avec la particularité qu'il se situera sur une carrière grecque, un site  antique  datant du V eme siècle avant Jésus- Christ en voie de classement.


La Pelleteuse en pleine action sur le site antique ! / © La Marseillaise
La Pelleteuse en pleine action sur le site antique ! / © La Marseillaise



Réaction d'une riveraine ce matin

La ministre de la Culture, sous la pression des habitants qui depuis des semaines  manifestent et signent des pétitions (16.000 signatures) ,  a promis de classer prochainement ( à l'automne)  une partie du site. 

La Direction régionale des affaires culturelles (Drac) a proposé au ministère dans un rapport suite aux fouilles de l'INRAP de protéger 650 m² sur les 6.500 m² du site. Ce qui permettrait à la fois de construire l'immeuble d'habitation tout en sauvegardant une partie du site pour l'ouvrir au public. Une servitude devrait ainsi être établie pour permettre au public d’y accéder en permanence.

Le conservateur régional de l'archéologie à la Drac Paca s'exprimera sur le sujet dans l'après-midi.

La ville de Marseille se contente de déclarer "qu'elle est en attente de la décision officielle de l'Etat, qu'elle suit de très près de dossier et qu'elle est consciente de l'importance de cette découverte".

D'après nos informations les travaux vont être stoppés au moins 48 heures.  

Manifestement, profitant de cette période de vacances, le promoteur, le groupe Vinci, semble ne pas vouloir perdre de temps. Sans même attendre la décision de la ministre de la Culture.  Nous attendons une réaction du groupe immobilier. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les évacués de la rue d'Aubagne

Les + Lus