Cet article date de plus de 4 ans

Mondial à pétanque (32èmes de finale) : Laborde s'impose au forceps 13 à 9 contre Bossy

Sous un soleil de plomb et dans une partie qui aura duré plus de 2h30, l'équipe de Marcel Laborde s'est qualifiée difficilement dans ce 32e de finale de la Mondial à pétanque. 
Mondial la Marseillaise : Laborde en train de pointer
Mondial la Marseillaise : Laborde en train de pointer
Interminable. Voilà le qualificatif que l'on aurait pu donner à cette rencontre. Pendant près de 2h30, les deux équipes ont bataillé. Mais au mental, c'est finalement l'équipe Laborde qui a su s'imposer, non sans mal. 

Comme d'habitude depuix deux jours, Laborde et ses compéres ont eu du mal à rentrer dans le match. La faute à un Benji Renaud pas aussi à l'aise aux tirs. Bossy a ainsi pris l'avantage 2-0 en débutant parfaitement la rencontre. 

Une histoire de bouchon...


Si cette partie s'est autant éternisée, c'est à la faute du bouchon qui s'est retrouvé plusieurs fois en dehors des limites du terrain. 
Sur la deuxième mène, le tireur François Scotto de l'équipe Bossy a manqué ses deux tirs. Le milieu Gilbert Noguera a lui aussi failli pour écarter la boule de Marcel Laborde. Sur cette mène qui s'annonçait catastrophique pour l'équipe Bossy, Benji Renaud a malheureusement pris le bouchon pour son équipe. Sur la mène 3 et 4, bis repetita pour le tireur de l'équipe Laborde qui a envoyé le bouchon à l'extérieur du terrain. 

L'équipe Laborde a réagi en prenant l'avantage


Assez rapidement, et sous l'impulsion d'un Marcel Laborde toujours de haut niveau, les favoris ont grapillé leur retard pour mener jusqu'à 9-2. On pensait alors voir le match se terminer rapidement jusqu'à un changement de stratégie payant de l'équipe Bossy. 

François Scotto est passé pointeur, Gilbert Noguera au tir 


À la 6ème mène, l'équipe Bossy a décidé de réagir en opérant des changements. François Scotto jusqu'ici très faible au tir est remplacé par Gilbert Noguera qui jouait milieu. Un boulerversement payant puisque l'équipe Bossy a réussi peu à peu à prendre des points. Jusqu'à se retrouver au coude à coude avec Laborde !

Au bout de 2 heures de jeu, la fatigue se ressentait sur certains joueurs, et les visages se sont progressivement crispés. Par exemple, sur une mène, et après un raté, Benji Renaud repprochait à Simon Cortes de l'avoir obligé à pointer pour prendre un point.

Mais avec l'expérience et le mental, l'équipe Laborde a su se remobiliser pour finalement l'emporter 13 à 9 sur un magnifique tir de Cortes à 10 mètres. 

► Vivez le Mondial a pétanque en direct sur paca.france3.fr

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
la marseillaise à pétanque sport pétanque